Zéro panache

« C oupe de l’Aisne : la qualification de l’OSQ aux dépens de Ribemont dimanche dernier (1er mars) a soulevé plus d’interrogations qu’elles n’en a levées. La victoire 4 buts à 2 obtenue en prolongation contre une équipe d’excellence est plutôt flatteuse au vu du déroulement de la partie. Mené 2 à 0 à la fin de la première période, il faudra attendre la 85e mn pour le 2/2 signifiant 2 x 15 mn supplémentaires. La victoire obtenue dans la deuxième prolongation suffit à démontrer toutes les difficultés posées par ces courageux Ribemontois. L’OSQ, bien que supérieur sur le papier de 5 niveaux, n’a jamais haussé son niveau d’engagement à la hauteur de l’enjeu qu’est la coupe départementale dont il est le représentant le plus haut dans la hiérarchie. Pire que cela, les Olympiens ont reçu une leçon de courage et de volonté de leurs adversaires. Heureusement, ils ont évité l’humiliation en portant l’estocade à une équipe physiquement exsangue qui aura lutté jusqu’au bout avec panache.
Terrain limite, bosselé, ne permettant pas le jeu, dimensions réduites favorisant les défenses regroupées seront certainement les éléments de langage employés pour valider ce petit match olympien. Même si ces éléments participent à la bonne résistance des Ribemontois, l’élément prépondérant tient à l’humain, une fois de plus. Du bosco jusqu’au matelot, chacun doit accomplir sa tâche, qui en créant les conditions de la réussite, qui en donnant le maximum. Des doutes persistent sur la capacité de cet ensemble à se transcender. Dimanche prochain, visite à Grande Synthe, l’état d’esprit sera-t-il à la hauteur des enjeux ? Ce serait souhaitable. »