XB va au contact

Après le succès des précédentes séances d’immersion, le président de la région a passé la semaine dernière dans l’Aisne. Deux points d’ancrage, Soissons puis Vervins où, après être allé à la rencontre des entrepreneurs, usagers, lycéens, associations… Xavier Bertrand a tenu une réunion publique le 25 octobre. Un vrai dialogue valant mieux qu’un long discours, son leitmotiv : rendre des comptes en étant « à portée d’engueulade ». Micro à la main, debout au milieu de la salle, enseignement, transports, aménagement du territoire, environnement, agriculture, apprentissage, artisanat… autant de sujets qui ont été abordés sans langue de bois. Après un rappel des aides au transport, à la garde d’enfant, la mise à disposition d’une voiture à 2 €, le président des Hauts-de-France a présenté le nouveau dispositif d’aide au permis de conduire. Une avance de 1 000 € pour les 18-30 ans remboursable dès qu’ils ont un emploi. Pour les agriculteurs, la création d’un fonds d’avance remboursable et d’un fonds de garantie. Côté enseignement, il a annoncé la création l’an prochain d’une école des métiers de la 3e révolution industrielle. « Une école labellisée sur l’éco construction avec des antennes dans chacun des départements. L’obsession, c’est l’emploi. » Dans une région qui compte déjà 1 500 éoliennes, où 800 machines supplémentaires ont été autorisées par l’Etat et où 700 demandes sont en cours d’instruction, le président dit « stop » et milite pour la méthanisation et le photovoltaïque. Enfin, pour faciliter les déplacements en zone rurale, Xavier Bertrand souhaite la création d’un système semblable à Blablacar. Pour la RN2, il prévient : « Ce sera une double voie sur toute sa longueur ou rien. » Et de conclure en évoquant le quotidien des Français : « Si là haut ils écoutaient un peu, ils ne feraient pas conneries sur conneries en tapant sur le pouvoir d’achat des gens. »