Votre gaz change de nationalité. Ce que ça implique pour vous !

Depuis 2019 et jusqu’en 2027, GRDF procède de manière progressive à un changement de gaz naturel dans les Hauts-de-France. Une opération liée à la fin de vie d’un gisement d’exploitation aux Pays-Bas mais aussi à la volonté de basculer vers une alimentation en gaz naturel à haut pouvoir calorifique, appelé « gaz H ». Explications de Raphaël Hauguel, délégué territorial GRDF : « L’avantage du gaz H, c’est qu’il est riche en méthane, il brûle mieux et se révèle beaucoup plus efficace. Ce gaz proviendra essentiellement de Norvège. Au total, dans les Hauts-de-France, 1,3 million de consommateurs, particuliers et entreprises, sont concernés par ce changement de gaz. »
Dans le Saint-Quentinois, ce basculement sera réalisé entre juin et septembre 2023. Pas moins de 33 communes sont concernées, représentant 24 300 clients. Lesquels vont être informés des procédures à suivre dès ce mois-ci. « Les premiers courriers partent le 20 juin, dans lesquels nous invitons nos clients à procéder à un recensement, via une plateforme Internet (*), de leurs appareils alimentés au gaz : chaudière, gazinière, chauffe-eau, poêle ou insert, radiateur… », indique Raphaël Hauguel.
Cet inventaire va permettre de définir trois types d’appareils : 60 % seront totalement compatibles avec le nouveau gaz naturel, 39 % auront besoin d’un petit réglage et 1 % nécessiteront d’être remplacés. « L’intervention pour un réglage ne fera l’objet d’aucune facturation. Quant aux appareils à remplacer, leur coût sera pris en charge par GRDF. » Un plafond (plutôt avantageux) sera naturellement appliqué : 4 000 € pour une chaudière murale, 5 000 € pour un poêle ou un insert, 1 200 € pour un chauffe-eau, etc. « De manière générale, ne devront être remplacés que les très vieux modèles de chaudière ou de poêle et, à moins d’opter pour du matériel haut de gamme, leur changement ne coûtera rien aux clients », insiste Raphaël Hauguet.
Que se passera-t-il pour les clients qui, pour une raison ou une autre, vont passer à travers cette opération de recensement ? « A compter du 15 septembre, nous allons procéder à un inventaire physique sur le territoire. Tous les clients qui n’auront pas donné suite à notre premier courrier recevront la visite d’un technicien accrédité par GRDF pour procéder au recensement des appareils. » Une seconde intervention sera programmée chez tous les clients de GRDF, cette fois en 2023. « Cela consistera à un changement du détendeur au niveau du coffret de gaz pour obtenir une baisse de pression de 27 à 21 millième de bar. Les compteurs, quant à eux, ne feront l’objet d’aucune intervention, quel que soit leur modèle », souligne Raphaël Hauguel. Après le gaz B néerlandais (à bas pouvoir calorifique), c’est donc le gaz H norvégien qui va bientôt faire son apparition dans les foyers des Hauts-de-France. Une transition indolore pour le porte-monnaie mais qui nécessitera toutefois de suivre les consignes de GRDF.
(*) Plateforme de recensement : grdf.fr/changementdegaz. En savoir plus : appeler le service client au 09 69 36 35 34.