Votre e-commerce local

Chose promise, chose due ! Comme elle l’avait annoncé, la Ville de Saint-Quentin vient de lancer une plateforme Internet entièrement dédiée au commerce local. Une réponse à la crise sanitaire et aux fermetures administratives qui ont durement touché bon nombre d’enseignes.
Rendez-vous donc sur www.saint-quentin-commerces.fr, un site sur lequel plus de 300 commerçants sont déjà référencés. « L’objectif premier est d’offrir une vitrine au commerce local qui a besoin de renforcer sa présence sur Internet, explique Hervé Halle, le président des Boutiques de Saint-Quentin. Pour les commerçants, c’est entièrement gratuit et cela leur permet de bénéficier d’une visibilité supplémentaire, à condition toutefois de s’impliquer et de faire vivre la page Internet qui présente leur activité. »
Autre avantage de cette nouvelle plate-forme : la possibilité de pratiquer le click and collect. « Une fois la commande passée, les produits sont à retirer soit directement chez le commerçant, soit au Commerce Lab, situé dans la rue Saint-André » (*), précise Hervé Halle. Une pratique qui, à l’approche des fêtes de fin d’année et sa traditionnelle frénésie d’achats, devrait donner satisfaction à de très nombreux clients. Du reste, comme l’avait annoncé Frédérique Macarez, cette plateforme a aussi pour vocation d’encourager les habitants à consommer local.
Des bijoux aux fleurs, en passant par les équipements de la maison, l’habillement, les restaurants ou encore les métiers de bouche, on trouve vraiment de tout sur saint-quentin-commerces.fr. Un site de e-commerce qui, à terme, pourrait devenir notre Samaritaine locale !

(*) Commerce Lab : 20, rue Saint-André. Tél. : 03 23 64 68 65.

Trois questions à Frédérique Macarez

– Dès le premier confinement, vous avez montré la volonté de soutenir le commerce local…
F.M. : « La Ville de Saint-Quentin se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, en lien avec l’Agglo. Pour soutenir le commerce local, nous avons suivi une méthode qu’on pourrait résumer en trois lettres : A,B,C.
• Accompagner les commerçants dans leurs démarches et leur proposer un suivi individuel ;
• Booster la digitalisation des commerces en mettant à leur disposition des solutions numériques.
• Communiquer sur les diverses aides et mesures économiques de l’Etat, de la Région et du Département. »

– En réponse aux fermetures administratives, la Ville vient de lancer une plateforme dédiée au commerce de proximité. Quel est son principe ?
F.M. : « La plateforme Saint-Quentin-Commerces permet de regrouper les commerçants de la Ville sur un seul site d’e-commerce. Avec une ergonomie agréable et intuitive, elle facilite l’accès aux produits et aux services des commerçants. Des offres spéciales sont aussi mises en lignes.
A ce jour, près de 314 commerces saint-quentinois sont présents sur le site. »
– Internet reste une arme à double tranchant : d’un côté, il affaiblit le commerce local, de l’autre il permet de limiter la casse. Où se situe le juste milieu ?
F.M. : « Internet est un outil incontournable pour sauver le commerce de proximité, mais il est très important d’accompagner sa mise en œuvre auprès des commerçants qui, parfois, ont peur de franchir le pas, car ça peut paraître compliqué et coûteux. Par exemple, la mise en place du « click and collect » génère un certain coût en manutention mais aussi en logistique, autant de coûts supplémentaires à prévoir dans une situation déjà tendue.
Les mesures proposées par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire (une aide 100 M€ pour accélérer la numérisation des TPE/PME) vont dans le bon sens mais ne répondent pas à tous les besoins. Il revient aux collectivités locales de mettre en place le nécessaire accompagnement. à mon sens, le juste milieu se situe doncdans l’accompagnement du commerce local dans la numérisation progressive, mais aussi par la mise en place de certains garde-fous par l’Etat pour arbitrer la concurrence sur Internet. »