Voilà du boudin

A l’initiative de l’association d’animation du quartier Saint-Jean, désormais présidée par Martine Libert, la foire au boudin retrouve toute sa place au printemps avec une 31e édition programmée le dimanche 17 avril. De 8 h à 18 h dans la rue Kennedy, les meilleurs charcutiers régionaux seront au rendez-vous pour vous faire déguster le fameux boudin noir, vendu au mètre ou au kilo, version nature, aux pommes ou encore à l’antillaise.
C’est au son des flonflons de l’Entente musicale de Montbrehain-Seboncourt que se déroulera l’inauguration officielle, en présence du maire Frédérique Macarez qui, aux alentours de 10 h 30, aura l’insigne honneur de couper le chapelet de boudins faisant office de ruban tricolore. Suivra l’intronisation de six personnalités par la Confrérie du boudin de Saint-Quentin, parmi lesquelles deux maires-adjoints : Béatrice Berteaux et Frédéric Alliot. Tradition encore avec l’incontournable repas servi sur table à la salle Paringault. Au menu, du boudin pardi ! Comptez 9,50 € par adulte et 6 € par enfant. Petite astuce : la vente des tickets pour profiter du repas se fera dès 8 h à la salle Paringault. De quoi éviter de faire la queue au moment du coup de feu !
Sur place, les danseurs seront à la fête avec le grand bal populaire de 15 h à 18 h. Mais qui dit foire au boudin, dit aussi braderie avec la présence, dans toute la rue Kennedy, de quelque 200 exposants dès les premières heures de la matinée. Enfin, la tradition sera pleinement respectée avec le passage du Paris-Roubaix (lire ci-contre). De l’effort pour les uns, du réconfort pour les autres…