Viol : un double combat

Le livre-témoignage d’une Saint-Quentinoise

Les chiffres sont proprement édifiants : chaque jour en France, 33 viols sont déclarés aux autorités, soit un toutes les 40 minutes. Si toutes les victimes déposaient plainte, l’estimation passerait à un viol toutes les 8 minutes. Pire encore : en l’espace de 5 ans, le nombre de viols a augmenté de 18 % dans l’Hexagone…
Une tragédie sans nom qui, un jour d’été de 1998, est venue briser la vie de Vanessa Périn. Alors âgée de 19 ans, cette jeune Saint-Quentinoise passe des vacances à Nice. Détente et insouciance sous un ciel d’azur… Jusqu’au jour où un ami de sa sœur va commettre l’irréparable. « Il n’avait pas du tout le profil d’un violeur. Au contraire, c’était quelqu’un de très apprécié. » Un violeur au visage ordinaire qui, après un passage aux assises, écopera de 7 ans de prison ferme. Justice est faite ? Peut-être. Mais pour Vanessa, le plus dur reste à faire. « Après le procès, on m’a conseillée de suivre une thérapie. L’envie d’écrire est venue très vite. »
Débutent alors des années d’écriture au cours desquelles Vanessa se reconstruit peu à peu. Des milliers de mots qui font office d’exutoire, avec une plume guidée par « le besoin de dire toutes ces choses qu’une victime préfère souvent cacher. » De ce journal personnel, Vanessa Périn va décider d’en faire un livre. Et c’est ainsi qu’est né « Victime, deux combats pour une identité », paru tout récemment chez Mon Petit Editeur.
« Dans ce livre, je détaille étape après étape les deux combats que les victimes d’un viol doivent mener. Il y a d’abord le combat judiciaire, avec la nécessité de porter plainte. Et puis, il y a le combat personnel, celui qui consiste à se reconstruire pour tenter de retrouver une vie épanouie. » Ces deux combats, Vanessa les a non seulement menés mais elle a su les gagner. Son message est clair : « C’est long, très long, mais oui, on peut s’en sortir. » Précieux, le témoignage de la Saint-Quentinoise pourrait sans doute aider d’autres victimes. Quoi qu’il en soit, les bénéfices de son ouvrage seront reversés aux associations d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles.

« Victime, deux combats pour une identité » (15,95 € chez Mon Petit Editeur). Disponible sur le site de l’éditeur, Amazon et bientôt la Fnac.