Vie du commerce L’optimisme est de règle pour 2018

 

 

Force de proposition et d’expertise, composé de 14 commerçants de secteurs professionnels différents installés sur l’ensemble des quartiers de la ville, le conseil du commerce est plus que jamais mobilisé. Sous la présidence d’Hervé Halle, il a dressé le bilan du commerce à Saint-Quentin pour ces deux dernières années. Un bilan créations/disparitions positif avec, pour l’année 2016, pas moins de 46 créations et 34 reprises pour un solde positif de + 10 commerces. En 2017, 52 créations et 42 reprises, soit 27 commerces supplémentaires, majoritairement ouverts en centre-ville. L’optimisme est de règle pour 2018 avec la retenue du Saint-Quentinois pour le dispositif mis en place par l’Etat « Action cœur de ville » et l’espoir de pouvoir bénéficier du Fonds d’intervention pour la sauvegarde de l’artisanat et du commerce (FISAC), une aide financière de l’Etat de 200 000 €
sur 3 ans, qui s’ajouterait au dispositif d’aide déjà mis en place par la Ville (2 000 € par enseigne) sur l’ensemble des quartiers. Parmi les projets, pour palier à un déficit de visibilité du commerce urbain depuis les axes passants majeurs, la mise en place d’une signalétique spécifique pour un circuit shopping piétons et d’un autre pour les véhicules.

Rénovation énergétique : la Région vous aide

– La région des Hauts-de-France vient de mettre en place un nouveau dispositif à destination des propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de copropriétaires. Une aide de 1 000 à 2 000 € qui va rendre du pouvoir d’achat à plus de 3 000 foyers dès cette année. Avec plus de 2,7 millions de logements, dont la majeure partie construits avant 1990 et considérés comme énergivores, le marché est énorme.
– Le dispositif concerne des travaux d’isolation de toiture, de murs, remplacement de fenêtres, de systèmes de chauffages… Un dispositif qui devrait potentiellement permettre d’injecter 4,7 M€ dans l’économie régionale au profit des artisans locaux. Des enjeux multiples donc, économiques avec un soutien à la filière du bâtiment, énergétiques avec une réduction des consommations, mais aussi sociaux avec une diminution du reste à charge du coût des travaux. Condition sine qua non, ces derniers doivent engendrer une baisse d’au minimum 35 % de la consommation énergétique.
– A compter du lundi 16 avril, une plate forme en ligne sera ouverte pour déposer les demandes. Renseignements sur www.hautsdefrance.fr ou 0800 02 60 80.