Une pépite au musée

La détermination de deux anciens agents de la marque Motobécane, passionnés de motos, à  rendre hommage aux hommes qui par le passé ont permis de promouvoir un savoir-faire local mondialement reconnu, a permis au musée Motobécane de s’enrichir d’une véritable pépite, un modèle unique au monde. Daniel Chapleur de Lunéville et Philippe-Henri Leroy ont offert une 500 cc3, appelée la Verte, exposée au salon de Paris de la moto en 1973.
Ce modèle, avant-gardiste à l’époque, était en effet la seule machine à posséder un moteur 2 temps à injection directe et commande électronique. Un moteur 3 cylindres refroidis par air, développant une puissance de 55 ch à 7 500 tours, pour une vitesse supérieure à 180 km/h. Une motos dont les deux passionnés avaient fait l’acquisition au moment où la marque disparaissait, grâce à leur amitié avec Eric Jaulmes, l’un des fondateurs de Motobécane. Les fans peuvent encore retrouver un reportage sur cette machine dans le
n° 23142 de « Motorevue » du 12 octobre 1973 !
Quarante ans après sa présentation officielle, disparue depuis, cette 500 retrouve donc la place historique qui est la sienne dans les anciens ateliers de Motobécane devenus musée. Une machine qui devrait faire le bonheur des anciens et nostalgiques de la marque, mais aussi des plus jeunes qui pourront découvrir un savoir-faire aujourd’hui disparu. Roland Lamy pourrait voir les 150 pièces de son musée accueillir d’autres raretés ; séduit par la richesse des lieux, les deux collectionneurs ont évoqué la possibilité d’autres dons.

Musée Motobécane : 5, rue de La Fère.