Une déchetterie nouvelle génération

Ouverte en 1993 rue Antoine-Parmentier sur la ZAC La Vallée, la déchetterie Ducamp, qui reçoit annuellement 5 000 tonnes de déchets, aujourd’hui obsolète, fermera ses portes cet automne. Une nouvelle déchetterie, dont la capacité sera doublée par rapport à l’actuelle, la remplacera. Située entre l’Epide et la rue de la Chaussée-Romaine, sur un terrain appartenant à la ville, celle-ci occupera une surface de 8 000 m2.
« Le tri sélectif a évolué, nous devons améliorer notre qualité de service », a déclaré Xavier Bertrand lors du dernier conseil d’agglomération. Le tri sélectif est aujourd’hui entré dans les mœurs, l’objectif est de mettre à la disposition des usagers un lieu opérationnel, sécurisé et accessible aux personnes à mobilité réduite, offrant de surcroît des performances d’exploitation, de tri et de valorisation des déchets bien supérieures à celles d’aujourd’hui. Elle permettra de réduire les déchets ultimes dédiés à l’enfouissement mais aussi les coûts de traitement.
Cette déchetterie sera aussi pédagogique avec un parcours de sensibilisation au tri, à l’environnement et aux économies d’énergie. Parmi les nouveautés, un local dédié au réemploi, une aire de stockage temporaire des déchets verts, un broyeur à végétaux et une presse pour le carton.
Pas moins de 10 quais couverts et sécurisés seront réalisés pour accueillir annuellement quelque 80 000 usagers. Un service gratuit pour les particuliers ; seule obligation, se munir d’un justificatif de domicile. Les travaux, dont le coût est évalué à 1,2 M€, devraient débuter en juin pour une mise en service dès septembre.

Ce qu’il faut savoir

  • Les déchets acceptés : équipements électriques, électroniques, lampes, déchets verts, gravats, huiles minérales, batteries, piles, verres, textiles, emballages, papiers, huiles alimentaires, pneumatiques, encombrants, ameublement, bois, ferraille, métaux et cartons.
  • Trois déchetteries : la communauté d’agglomération met à disposition des habitants deux autres déchetteries situées à Omissy et Gauchy.
  • Composteurs : 370 composteurs individuels vont être mis à disposition des particuliers, destinés aux déchets de jardin, alimentaires… Un investissement de 15 000 €.  Ils devraient permettre d’économiser le ramassage de 200 tonnes de déchets.