Une année charnière pour Habitat St-Quentinois

Pour Habitat Saint-Quentinois, 2018 sera une année charnière, à la clé une fusion avec un autre office HLM l’automne prochain pour garantir un service public de qualité. Sur le plan financier, la structure devra également faire face aux conséquences de la loi qui imposera une baisse des loyers au 1er avril prochain, entraînant une perte de 2,4 M€. Une baisse de recettes dont le mode de compensation promis n’est toujours pas connu, ce qui inquiète la présidente Sylvie Robert. Celle-ci prévoit donc une année compliquée, qui pourrait remettre en cause les travaux de rénovation thermique et peinture à effectuer sur le parc locatif. « Tout le monde sera pénalisé », s’alarme la présidente. Avec plus de
10 000 personnes logées, soit un cinquième de la population de la ville, Habitat Saint-Quentinois reste néanmoins le 1er bailleur de la cité.
Marc Voisin, le directeur, a pour sa part rappelé les grands chantiers de l’année. Au quartier de Neuville, 13,5 M€ pour la rénovation des tours Croisières, 410 logements, et la transformation de l’ancien béguinage Sainte-Anne, rue Michelet, en maison de famille pour personnes fragiles. Une avancée élaborée en collaboration avec l’hôpital et l’association Accueil et Promotion. « Un projet d’accompagnement social pour des personnes fragilisées par des difficultés psychologiques », a précisé le maire Frédérique Macarez avant d’annoncer d’autres projets actuellement en préparation.