Un toit à partager – Une présence pour les seniors, une chambre pour les étudiants

CONVENTION2

« Notre devoir est de promouvoir les valeurs du vivre ensemble et du partage. Cette signature, on l’attendait », a déclaré avec satisfaction Frédérique Macarez en préambule à la ratification de la convention « Un toit à partager ». Déjà engagée dans l’opération « Ville amie des aînés », la commune met donc en place cette nouvelle action qui va permettre à des personnes vivant seules et disposant d’une chambre non occupée de rompre leur isolement en la proposant à des étudiants ou des jeunes travailleurs à la recherche d’un logement. Un dispositif initié après la canicule de 2003 par l’association Génération et Cultures. C’est cette dernière, via le CCAS, qui mettra en relation les profils concordant d’aînés et de jeunes de moins de 30 ans acceptant de vivre sous le même toit, dans le respect de l’identité et l’intimité de chacun. Le senior devra offrir à son locataire une chambre (lit, armoire, bureau) indépendante au sein de son logement. En échange, le jeune locataire assurera une présence régulière et mettra, selon ses disponibilités, ses compétences au service du senior pour différentes tâches (sortir les poubelles, faire les courses, fermer les volets, initier à l’informatique…). Cette initiative a pour but de favoriser  les liens intergénérationnels d’échanges, d’accueil et de partage, en rompant la solitude des aînés et permettre aux jeunes de se loger décemment. En France, 4 millions de personnes de plus de 60 ans vivent seules.
Les offres de chambres comme les recherches de logement sont à faire au CCAS.