Un SQBB plus cohérent

Davantage de cohésion. C’est le visage que souhaite donner au SQBB son nouvel entraîneur, Jean-Manuel Sousa. Le Havrais a signé son contrat de deux ans mardi dernier (26 mai). Sa prise de poste s’est déroulée en deux temps. « Je privilégie d’abord l’écoute et l’échange, explique l’ex-patron du basket havrais. Puis, il y a le recrutement et la préparation. » Une mise en place qui se fait en concertation avec Thomas Giorguitti, qui repasse assistant.
Sans poste depuis sa rupture de contrat avec Cholet en décembre 2013, Jean-Manuel Sousa a eu le temps de regarder les matchs du SQBB. « J’ai pu voir les forces et les faiblesses de chacun. » Seulement trois joueurs sont toujours sous contrat avec les « Blanc et Bleu » (Williams, Bah et Romain). « Pour les autres, il n’y en a pas beaucoup qui seront là l’année prochaine. Il va y avoir du changement. »
Le cas de Thomas Larrouquis, beaucoup blessé cette saison, est entre les mains du club. Jean-Manuel Sousa veut composer une équipe « cohérente » qui met en avant « un état d’esprit collectif ». Les joueurs devront défendre les couleurs du SQBB et ne pas « compter leurs statistiques personnelles. » « Je sais où je vais et je m’appuie sur Thomas Giorguitti », indique le coach. Il va également profiter de son expérience dans la formation des jeunes pour aider à structurer cette section. « J’irai voir les jeunes jouer. S’il y a des talents, je les détecterai mais je ne suis pas le Père Noël. » Tout un programme !

Fin de partie

Avec cinq défaites d’affilée, la fin de saison arrive à temps pour le SQBB. Son dernier match le 22 mai s’est soldé par un échec en déplacement à Fos-sur-Mer. Une mauvaise série qui fait perdre au club saint-quentinois quelques places au classement final. Il termine la saison à la 14e place. Une position suffisante pour assurer le maintien même si celui-ci n’a été validé qu’à deux matchs de la fin du championnat. Durant la saison, SQBB a manqué de constance. Et pour l’an prochain ? « Annoncer le haut du tableau, ce n’est pas notre philosophie. Nous allons avancer doucement », précise l’actuel directeur général, Patrick Dupuy.