Un rebelle dans le peloton

Ancien journaliste sportif, aujourd’hui à la tête de « Proxysport on Viméo », un site gratuit consacré aux sports, le Saint-Quentinois Jean-Pierre Prault vient de sortir un nouvel ouvrage : « Maurice Brocco, de Fismes à New York. Le coureur qui a osé défier le père du Tour de France ».
Fidèle à sa légendaire bonne humeur et son sens de l’analyse, Jean-Pierre Prault s’est plongé dans l’histoire de la Grande Boucle pour nous faire découvrir une petite histoire méconnue du cyclisme, celle d’un coureur né à Fismes (Marne) en 1883, devenu star des Six Jours à New York, remplissant sur son nom le célèbre Madison Square Garden. Pionnier du dérailleur, coureur rocambolesque, Maurice Brocco, « Bibi Fricotin » du Tour de France, réussit l’exploit en 1911, profitant du vide juridique de l’époque, de remporter une étape de montagne avec plus de 30 mn d’avance, le lendemain… de sa mise hors course ! Une sanction pour avoir aidé François Faber, un équipier victime d’une défaillance dans l’ascension d’un col. L’histoire passionnante et émouvante d’un aventurier du sport au grand cœur mais rebelle, authentique champion du début du XXe siècle. « Son palmarès eut été tout autre s’il ne s’était pas lancé au clairon de bon matin, dans des offensives  suicidaires… Il avait choisi son destin, celui d’un amuseur des pistes, un showman chasseur de primes jusqu’à 47 ans. » Poilu en 14-18, résistant en 40-44, Maurice Brocco est décédé dans l’oubli en 1965. L’ouvrage préfacé par Jean-Marie Leblanc, directeur du Tour de 1988 à 2007, est disponible au prix de 15 €.

Contact : jeanpierre.prault@sfr.fr