Un nouvel essor pour la BUL

Après de nombreuses plaintes d’usagers, Xavier Bertrand a laissé éclater sa colère à plusieurs reprises en conseil communautaire contre la gestion d’exploitation de la Base urbaine de loisirs (BUL) par la société Vert Marine. En juin dernier, celle-ci a finalement réalisé un audit conjugué à un questionnaire en ligne. Audit dont le résultat a été dévoilé. Si de nombreux points donnent entière satisfaction aux usagers, le mécontentement est néanmoins réel. « Ce que j’ai constaté n’était pas acceptable, il fallait que cela change », a reconnu Pierre Schmitt, le directeur national d’exploitation de la société délégataire du service public.
Les griefs pointés par l’audit sont légion : propreté des vestiaires, température de l’eau des douches, accueil, communication, équipements, fermetures techniques, délais d’intervention, hygiène, matériel non adapté… En septembre, un nouveau directeur régional a été nommé, ainsi qu’un nouveau directeur pour le site, Cédric Gassiot, et l’équipe d’accueil a été partiellement renouvelée. Un nouveau plan d’action a également été mis en place. Identifiés, les problèmes vont être résolus avec notamment, dès décembre, un nouveau site Internet qui permettra une réservation en ligne pour les différents cours. Par ailleurs, des réflexions sont conduites sur le réaménagement de l’accueil et de l’espace balnéo. Côté tarif, des nouveautés avec, par exemple, l’offre « Journée liberté » qui permet l’accès à l’ensemble des activités : piscine, patinoire, bowling et restaurant. Egalement proposé un « Pass matin » à 10 € par mois pour un accès libre à la piscine de 9 h à 11 h. Une nouvelle grille de tarification est en préparation.
Enfin, l’an prochain, pendant les vacances scolaires de printemps, les enfants ne sachant pas nager pourront apprendre gratuitement au quotidien durant une semaine. « Vert Marine a tiré les enseignements de l’audit. L’objectif est que la BUL fonctionne désormais à plein régime », a conclu Matthieu Gressier, le directeur général des services de l’Agglo. Un objectif commun Agglo-Vert Marine : « S’attacher à faire de la qualité ». Rappelons que la BUL emploie 34 personnes, dont 5 maîtres nageurs sauveteurs.