Un écoquartier inédit / Sur la friche du Maréchal-Juin au faubourg d’Isle

Après la rénovation complète de l’emblématique Casino, devenu une Maison de services à la population, c’est un autre pan de l’histoire du faubourg d’Isle qui va connaître une nouvelle destinée avec la transformation de la friche du Maréchal-Juin en écoquartier. « Transformer ce lieu délaissé témoigne de la dynamique engagée pour faire du Saint-Quentinois un territoire exemplaire. Notre ambition ici est de bâtir le tout premier écoquartier de l’Aisne, pour en faire un point fort dans le cadre d’un programme plus vaste de revitalisation du faubourg d’Isle », a rappelé Frédérique Macarez, maire et présidente de l’Agglo, à l’occasion d’une cérémonie de lancement des travaux organisée le 19 octobre dernier.
Au total, c’est une surface de 2,5 hectares qui va faire peau neuve et sur laquelle vont voir le jour, en partenariat avec Clésence, une quarantaine de logements collectifs, une trentaine de logements au sein d’une résidence intergénérationnelle, une résidence étudiante d’environ 80 chambres, ainsi qu’une Maison de services aux étudiants. L’Agglo bénéficie également du soutien de l’Université de Picardie Jules-Verne pour la construction d’un centre de formation, extension du campus existant et futur lieu d’accueil de la nouvelle antenne de l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) qui a récemment ouvert ses portes à l’espace Créatis (lire page 12) et d’une école d’ingénieur au sein de l’INSSET.
L’ensemble du programme de construction s’articule le long d’un mail piéton, futur lieu de promenade arboré. Dans une démarche de développement durable, ce sont 121 arbustes et 71 arbres d’essences locales qui seront plantés sur 1 800 m2 de surface engazonnée, auxquels s’ajouteront 725 m2 de prairie fleurie pour végétaliser l’écoquartier.
L’opération, qui s’élève à 16 M€, sera en partie financée par des recettes de cessions de terrains, des participations de l’Agglo et de la Ville de Saint-Quentin, ainsi que des subventions de partenaires, à commencer par la Région. Par ailleurs, en juin dernier, le site a également été retenu dans le cadre du fonds d’Etat destiné à financer des opérations de recyclage foncier et bénéficiera à ce titre d’une subvention de 1,2 M€. La patience est toutefois de mise puisqu’il faudra cinq ans de travaux avant de pouvoir découvrir le nouveau visage de l’ex-friche du Maréchal-Juin. Rendez-vous en 2026.