Tréteaux Errants

En route, joyeuse troupe !

Saint-Quentin, ville théâtrale ? Ce qui est sûr, c’est que le théâtre amateur se porte ici à merveille, à l’image des Tréteaux Errants, une compagnie qui a soufflé ses 40 bougies le 14 novembre dernier. Retour express en 1974… Giscard est élu président, Coppola remporte la Palme d’or, Borg s’illustre à Rolland-Garros et… André Dussart, ingénieur chez Soprocos, s’ennuie ferme dans la cité des Pastels. D’où son idée de rassembler une bande d’amis pour aller brûler les planches. Ainsi est née la compagnie qui, à l’origine, s’appelait « Les Très Tolérants ». Le jeu de mot s’est évanoui, le théâtre est resté…
Quatre décennies plus tard, Les Tréteaux Errants arpentent toujours les planches, la passion chevillée au corps. « C’est vrai que nous sommes avant tout une bande de passionnés, insiste Noëlla Bleuse, metteur en scène de la troupe. Nous sommes aujourd’hui une quinzaine de membres, âgés de 23 à 80 ans, issus de tous horizons professionnels avec le théâtre comme seule ligne de mire. On aime vraiment ça. » Et ça se voit sur scène ! A ce propos, faut-il nécessairement être un comédien confirmé pour accéder au cénacle ? « Absolument pas, les débutants sont bien sûr acceptés, précise Irène Carré, la présidente de la compagnie. D’ailleurs, nul n’est obligé de se produire sur scène. On peut être souffleur ou comédien. Chacun trouve sa place ! Mais on essaie toujours, dans la mesure du possible et selon le répertoire abordé, de faire jouer tout le monde. »
Côté répertoire, Les Tréteaux Errants jouent résolument dans la cour du théâtre contemporain, avec ses multiples facettes. De Guitry à Anouilh, en passant par Romains, Marceau, Feydeau ou Pirandello, avouons que la palette est très colorée. Dernièrement, la troupe s’est toutefois attaquée à un drôle de morceau : « Toc Toc », de Laurent Baffie. « Une pièce au rythme très soutenu, extrêmement difficile à interpréter, note Jean Triboulloy, membre de la compagnie. Mais en abordant cette comédie, on avait surtout envie de se démarquer et de s’amuser. » Après un an et demi de répétition, la troupe a pour la première fois présenté « Toc Toc » à la Manufacture Hors-les-Murs. Coup d’essai, coup de maître pour cette pièce qui va accompagner la compagnie tout au long de l’année 2015. Définitivement errants, les Tréteaux n’ont pas encore arrêté de dates. Comptez sur nous pour vous les communiquer !

Contact : 06 62 40 19 24.

Leurs meilleurs souvenirs

« La première fois que je suis montée sur scène. Un souvenir inoubliable ! Il fallait que je joue la colère. Or, dans la vie, je ne sais absolument pas me mettre en colère. »
Irène Carré, présidente de la troupe

« Moi aussi, mon meilleur souvenir remonte à ma toute première fois sur les planches. J’avais un trac fou alors que je n’avais que deux répliques à dire ! »
Noëlla Bleuse, metteur en scène