Tremplin des musiques

Ces 27 et 28 juin, l’association des Enfants du théâtre organise la 2e édition du Tremplin des musiques. Deux séries de concerts gratuits au cœur de la ville. L’an passé, plus de 3 000 spectateurs avaient profité de l’occasion pour découvrir des groupes locaux. Pour cette nouvelle édition, dix-sept formations musicales s’étaient alignées sur la grille de départ. Après audition, six ont été retenues, dont trois groupes saint-quentinois : Eko, Pleasure et The Simple Man.
« Nous voulons donner l’occasion à des artistes de valeur et ambitieux la chance de se produire dans des conditions professionnelles. Le vainqueur remportera non seulement du matériel musical, mais surtout un contrat avec un manager », explique Amédée Zapparata, co-organisateur des Tremplins.
Ce vendredi 27 juin, à partir de 19 heures, les six groupes se succéderont sur un podium aménagé rue de la Sellerie.
Le lendemain, à la même heure, les quatre sélectionnés de la veille brûleront de nouveau les planches. A l’issue de leurs prestations, le vainqueur sera désigné par un jury, après un concert du vainqueur de l’édition 2013, le groupe Naevia.

3 groupes locaux dans la course

Pleasure : rock
Ils sont quatre : Martin à la guitare, Rémi au chant, Gauthier à la basse et Jérémy à la batterie. Leur credo ? Le rock, inspiré de la scène européenne. Citons pêle-mêle Archive, Biffy Clyro ou encore Muse. A leur actif, un EP baptisé du nom du groupe, disponible via leur page Facebook.
Pourquoi s’inscrire au Tremplin ? « On avait envie de se jauger vis-à-vis des autres groupes. L’envie aussi d’avoir un retour d’un jury professionnel, pour mieux construire notre projet musical », explique Jérémy.
Contact : facebook.com/plsr4

The Simple Man : funk
Fondé par Eric, Saint-Quentinois d’origine mauricienne, le groupe The Simple Man est résolument funk mais s’est ouvert aussi à d’autres influences musicales, du reggae au rock, en passant par le seggae. « On pratique une musique qui groove et qui surtout n’agresse pas l’oreille », insiste Kevin le batteur. Sur scène, ils sont huit à brûler leur énergie pour des concerts enflammés.
Pourquoi s’inscrire au Tremplin ? « On voulait surtout se confronter aux autres groupes. Histoire de savoir ce que l’on vaut », précise Kevin.
Album en préparation pour un enregistrement prévu l’an prochain.

EKO : rock fusion
A l’origine plutôt funky, les quatre membres du groupe Eko ont récemment durci le ton pour s’orienter vers le rock fusion des 90’s. Parmi leurs influences, citons les Red Hot ou encore Rage against the machine. Emmenés par Yoann, leur chanteur, Charly, Yann et Loud profitent aussi de leur musique pour dénoncer les errances environnementales de notre quotidien. D’où le titre de leur EP (5 morceaux) : « Révoltés ».
Pourquoi s’inscrire au Tremplin des musiques ? « Pour voir jusqu’où on pourra aller. Notre vraie motivation, c’est de participer au Tremplin national », avance sans détour Yoann.
Contact : www.e-k-o.fr.

Laisser une réponse