Tir à l’arc – Son invention pourrait taper dans le mille !

Si les Shadoks consacrent leur temps à pomper, les archers, quant à eux, passent leur vie à compter. « C’est vrai qu’à l’entraînement, tout comme en compétition, on doit toujours comptabiliser les flèches que nous tirons », explique Cyrielle Cotry. Installée à Blérancourt, cette jeune femme de 33 ans en sait quelque chose : dans son carquois, des titres de championne de France, d’Europe et même du monde. Une habituée de l’équipe de nationale qui aime tirer dans le mille depuis sa plus tendre enfance. En revanche, cette obligation de toujours compter les flèches est, au fil du temps, devenue pesante. « Quand on s’entraîne beaucoup, ça prend effectivement du temps. Certains archers utilisent un compteur manuel, d’autres un simple carnet mais dans tous les cas, il faut toujours être attentif pour éviter de se tromper. » Mieux vaut donc être une flèche en calcul ! Cyrielle, pour sa part, a peut-être trouvé le moyen de mettre un terme à ce comptage aussi laborieux qu’incontournable. « J’ai effectivement eu l’idée de mettre au point un petit boîtier placé sur l’arc qui comptabilise automatiquement chaque flèche tirée. Les données peuvent être instantanément consultées sur son smartphone, via une application. » Pour l’heure, son boîtier n’en est qu’au stade du prototype. Mais après avoir rejoint l’équipe d’EuraTechnologies, pôle d’excellence et d’innovation installé à l’espace Créatis (Saint-Quentin), Cyrielle Cotry espère bien bénéficier d’un gros coup de pouce pour finaliser son projet d’ici quelques mois. A l’arrivée, nul doute que son boîtier fera mouche dans tous les clubs de tir à l’arc de France et de Navarre et, pourquoi pas, du reste de la planète…

EuraTechnologies
– Le 8 juillet dernier, dans les locaux de l’ancienne Banque de France, les équipes d’EuraTechnologies se sont retrouvées pour une parenthèse conviviale. L’occasion de « célébrer » la fin du confinement avec la volonté pour chacun d’appréhender l’avenir avec optimisme. Rappelons au passage qu’EuraTechnologies dispose depuis janvier 2019 d’une antenne à Saint-Quentin. Laquelle a jusqu’à présent accompagné 38 projets dans le numérique et le digital.