T. Averlant : ultime challenge Le boxeur saint-quentinois à la conquête d’un titre national

A 35 ans, après 40 combats (27 victoires, 2 nuls et 11 défaites), une carrière couronnée par un titre de champion du Monde IBF chez les mi-lourds en 2016, Tony Averlant partira ce samedi 1er février à la conquête d’une ceinture nationale à Châteauroux. Sa défaite en octobre dernier sur blessure à la main droite en Pologne est oubliée. Le sociétaire du BCSQ se dit prêt. « Je ne me suis jamais senti aussi fort, même lors de mon titre mondial à Saint-Quentin », assure celui qui ne peut songer à mettre un terme à son palmarès sans y inscrire un titre de champion de France. Pour se préparer à cet ultime challenge, le pugiliste saint-quentinois n’a pas rechigné à la tâche : stage en altitude, cryothérapie, course à pied, gants… « Je me sens vraiment très bien, autant physiquement que mentalement », assure le champion qui, la semaine dernière, a terminé sa préparation en croisant les gants avec son frère Dylan Averlant. Ce dernier disputera la finale du Critérium national des espoirs le 14 février prochain au palais des sports de Saint-Quentin. L’adversaire de Tony Averlant ce samedi est le Castelroussin Thomas Faure, de cinq années son cadet, 22 combats, 18 victoires et 4 défaites. « Boxer chez mon adversaire m’a donné un surcroît de motivation. Je suis pressé d’en découdre, je veux cette victoire, je n’ai jamais été autant motivé », assure le protégé de Pascal Cordier. Tony Averlant sera de nouveau à l’affiche le 14 février prochain à Saint-Quentin pour un jubilé qui pourrait être tricolore. Croisons les doigts.