Stop au cannabis

La Ville et le centre hospitalier de Saint-Quentin ont signé une convention de partenariat pour la prévention contre la consommation de cannabis dans les collèges. Un fléau préoccupant puisque longtemps assimilé à une drogue douce, sa consommation a été prise à la légère alors qu’elle peut provoquer des effets effroyables dans l’organisme.
« Les drogues douces, cela n’existe pas, il faut lutter contre les préjugés », a martelé le maire Frédérique Macarez. La Maison de l’égalité et du droit a déjà effectué une quinzaine d’opérations de sensibilisation auprès de 200 collégiens des classes de 5e et 4e. Directeur de l’hôpital, François Gauthier a rappelé sa détermination à coopérer pour la prévention contre toutes les addictions. Le but est d’expliquer les risques afin de préparer les jeunes à savoir dire non au cannabis. « Il faut faire en sorte que nos jeunes aient une vie la plus agréable possible », a rappelé Frédérique Macarez.