SQBB trébuche

Début d’année délicat pour le SQBB qui vient d’enchaîner sur une seconde défaite. Cette fois, c’est sur le terrain d’Orchies que les hommes de Thomas Giorguitti se sont inclinés, le 24 janvier dernier. Grosse déculottée (81 à 58) avec 23 points d’écart dans le short. Va peut-être falloir changer de tenue ! « On s’en doutait. Orchies est dans le top 5 et nous a largement surclassés. Et puis, quand on fait un petit match, on peut difficilement rêver d’exploit », admet Jean-Guy Pellis.

Las, toute la problématique est là : pour espérer atteindre les play-offs, une équipe qui flirte avec les profondeurs du classement (SQBB est aujourd’hui 13e sur 18) est forcément condamnée à l’exploit. « On y est parvenu face à Hyères-Toulon, rappelle Jean-Guy. C’est dire que la victoire sur des équipes mieux classées est toujours possible. » A condition de retrouver la « positive attitude ». « C’est vrai qu’on sent l’équipe fébrile. Les joueurs ont mal digéré la trêve. Mais bon, le calendrier leur est plutôt favorable avec, sur les quatre prochains matchs, trois rencontres à domicile. »

Prochaine étape : ce vendredi 30 janvier contre Le Portel. Classés 8e, les Pas-de-Calaisiens semblent prenables. Mais le SQBB a-t-il vraiment le choix ? « Non, l’équipe doit impérativement gagner ses trois matchs à domicile, martèle Jean-Guy. Sinon, la suite du championnat risque très vite de se compliquer. » Le message a le mérite d’être clair pour les « Blanc et Bleu » qui doivent impérativement retrouver des couleurs.

SQBB/Le Portel : 30 janvier, à 20 h au Palais des sports. Match retransmis en direct sur Ma Télé