SQBB décevant

Que le SQBB s’incline à domicile face à Hyères-Toulon, leader de Pro B, rien de plus logique. Mais que les « Blanc et Bleu » s’assoient de nouveau au banquet des perdants quatre jours plus tard, voilà qui fait mal. Disons même que la pilule est dure à avaler.
En recevant Charleville le 16 avril dernier au palais des sports, le SQBB pouvait pourtant légitimement espérer engranger une précieuse victoire. « Ça reflète notre saison, constate Jean-Guy Pellis avec une pointe d’amertume. On est parfois capable d’aller battre des équipes du haut de tableau, tout comme se faire taper par des moins bien classés que nous. » Bref, face à des Ardennais soudés, le score final est sans appel : 67 à 77. « Il nous manque vraiment un leader, observe Jean-Guy. Un joueur capable de prendre le match à son compte. »
Et les deux rencontres à venir s’annoncent délicates : Nantes  (6e) à l’extérieur, qui compte dans ses rangs un ailier shooter (Valentin Bigote) qui cartonne : 28 points à lui seul lors de la dernière rencontre ! Puis Lille (9e) à la maison. « Un derby qui s’annonce brûlant ! », prévient Jean-Guy. Quoi qu’il en soit, pour le SQBB, désormais 13e, deux nouveaux faux pas risqueraient d’avoir des allures de couperet. Allez, chaud devant ! Nous, les plays-offs, on y croit encore.