Saint-Quentin, capitale des gaules

0B2A8613

N’en déplaise à nos amis lyonnais, Saint-Quentin sera ce week-end la vraie capitale des gaules en accueillant les 29 et 30 juillet le 37e championnat du monde des clubs de pêche sportive en eau douce. Un formidable enjeu touristique pour la ville puisque la compétition devrait drainer plus de 10 000 visiteurs. Du côté des participants, pas moins de vingt-quatre nations sont attendues, pour la plupart issues du Vieux Continent. De la Russie à l’Italie, en passant par la Hongrie ou la Grande-Bretagne, les plus fines gaules vont se retrouver sur les cinq secteurs de pêche répartis entre le canal de Saint-Quentin et Jussy.

L’obstination du Team Sensas

Si la cité des Pastels est parvenue à décrocher l’organisation de ces championnats du monde, c’est naturellement dû à son environnement aquatique d’une richesse exceptionnelle. Mais c’est aussi lié à l’obstination d’un petit club qui ne compte que trente-cinq adhérents et qui est à l’origine de la candidature de Saint-Quentin. Explication de Sylvain Accart, le président du Team Sensas : « En 2015, avec le soutien de Xavier Bertrand, j’ai adressé un dossier de candidature à la Fédération française de pêche sportive (FFPS) qui l’a ensuite transmis à la Fédération internationale, basée en Italie. Ça a été un vrai parcours du combattant. Mais au terme d’un an et demi d’efforts, avec l’aide de Frédérique Macarez qui a pris le relais, notre candidature a enfin été validée. » Une belle récompense pour notre ville qui, faut-il le rappeler, compte dans ses rangs la plus grosse     association du département avec 3 000 adhérents. Il s’agit en l’occurrence de la Société des pêcheurs saint-quentinois que préside José Galope. « Pour tous les pêcheurs du coin, c’est une vraie fierté d’accueillir ces championnats du monde. C’est une belle vitrine pour notre sport mais aussi pour notre ville », se félicite José. Présentes sur place depuis le 24 juillet, les vingt-quatre équipes en compétition ont déjà eu la possibilité de s’entraîner sur les secteurs retenus. Reste à savoir qui remportera ce Mondial de pêche. « Les Anglais sont les tenants du titre, indique Sylvain Accart. Mais dans mon top 3, je place la France, la Belgique et l’Italie. » Croisons les doigts pour les Français représentés par le SPP 87 de Limoges.

Compétition
Ce championnat du monde de pêche va donc se dérouler les 29 & 30 juillet. Les 24 équipes en compétition s’opposeront samedi et dimanche de 10 h à 14 h. La remise des prix est prévue dimanche 30 juillet à 18 h 30 au Palais des sports.
Cinq secteurs
Les compétiteurs seront en action sur cinq secteurs choisis le long du canal de Saint-Quentin. L’un à Jussy, les quatre autres dans la cité des Pastels : face à la piscine Jean-Bouin, face au commissariat et les deux autres au quai Gayant.
Les équipes
Elles sont composées de cinq personnes (+ un remplaçant) qui, après tirage au sort, sont réparties sur les cinq secteurs de pêche. Le but étant naturellement de pêcher le plus de poissons possibles. L’équipe gagnante sera celle qui obtiendra le plus grand nombre de points
(1 kilo de poissons équivaut à 1 point).
L’organisation
Pour veiller au bon déroulement de la compétition, 120 commissaires et 150 bénévoles seront sur le pied de guerre.
Les poissons
Ce qu’on pêche : essentiellement des brèmes, des plaquettes, des gardons ou encore des perches. A noter que le canal a fait l’objet de deux rempoissonnements, l’un en novembre (800 kg), l’autre en février (1 900 kg).