Sa mission : arbitrer les litiges

Dans une volonté d’écoute, de proximité et de service, parmi les rapports examinés lundi 22 septembre au conseil municipal, la désignation d’un défenseur des droits. En cas de litige avec l’administration municipale pour un problème quelconque, se faire entendre n’est pas toujours facile.
Les réclamants pourront désormais faire appel à lui, si une première tentative d’accord n’a pas abouti. Une mission confiée à Philippe Mancheron. Président de l’office social, gynécologue obstétricien à la retraite, celui-ci est une figure emblématique de la ville où il fait figure de sage. En quatre décennies, il a procédé à plus de 15 600 accouchements ! Philippe Mancheron pourra être saisi par courrier, mail, téléphone ou lors de ses permanences pour tous problèmes avec la municipalité ou ce qui en découle, comme les délégations de service public par exemple. Charge à lui ensuite de tenir un rôle d’arbitre, d’intermédiaire entre les deux parties pour trouver un accord à l’amiable et éviter un recours en justice. C’est bien connu, un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès.
« Les situations dégénèrent souvent par manque de dialogue. Il faut prendre du temps pour écouter les gens et arriver à des solutions sans passer par les tribunaux. Je veux créer du lien social plutôt que de la tension, afin de régler les problèmes à l’amiable, dans le sens de l’égalité et l’équité », insiste Philippe Mancheron.