Relance dans les Hauts-de-France – Le plan qui valait 1,3 milliard €

Pour aider les acteurs économiques fragilisés par la crise sanitaire et favoriser la reprise, les Hauts-de-France ont voté un plan de relance de 1,3 milliard d’euros. Un effort sur 18 mois pour contrer une rentrée annoncée particulièrement compliquée. Xavier Bertrand a récemment décliné sa stratégie à la CCI de l’Aisne en présence de l’ensemble des forces économiques du département. Un plan à la fois bouclier et accélérateur avec 57 % en financement et 43 % en fonctionnement. Cinq objectifs : sauver les emplois et protéger l’économie ; accompagner les personnes fragilisées ; développer une économie plus durable ; investir dans les projets d’aménagement et protéger les citoyens ; enfin, innover dans la santé. « Avec cet effort de 1,3 Md€, il y aura moins de faillites, moins de licenciements et moins de chômage », a insisté Xavier Bertrand, convaincu que nous vivons le calme avant la tempête. Un plan pour aider les grands groupes mais aussi les PME, PMI, artisans, commerçants, indépendants, les auto-entrepreneurs, sous-traitants, sans oublier les jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi. « C’est une course de vitesse. 800 000 chômeurs de plus sont prévus d’ici la fin de l’année, les chiffres nous imposent de prévoir les scénarios les plus difficiles et les plus compliqués. Si notre plan est efficace, il n’empêchera pas la progression du chômage mais il va nous permettre d’amortir ce choque et de rebondir. »
Sur cette somme, 500 M€ sont prévus pour les investissements des collectivités locales avec un bonus de subvention pour les plus rapides à démarrer les travaux. Outre les prêts, garanties bancaires et aides financières pour améliorer les trésoreries, pari est fait sur les défis économiques, écologiques et sociaux. Un numéro d’appel, un guichet unique et une permanence par département seront mis en place pour la rentrée avec une prise en charge assurée dans les 24 heures. « Il faut que l’on soit capable de faire du sur-mesure », a conclu le président des Hauts-de-France qui a par ailleurs annoncé la poursuite du Fonds de premier secours régional ; et pour les porteurs de projets, un apport de garanties de financement. Face à la crise, la Région entend ainsi prendre le taureau par les cornes. Une réunion est prévue à la rentrée avec les syndicats de salariés.

– Pour les indépendants et les auto-entrepreneurs, Xavier Bertrand a annoncé la possibilité d’un prêt d’honneur sans garantie avec différé de remboursement. Et pour ceux qui souhaiteraient un retour dans la vie professionnelle en qualité de salarié, des stages de formation indemnisés par la Région.
– Président du tribunal de commerce, Daniel Brudi a confessé s’attendre à un tsunami. « N’attendez pas que les difficultés soient là pour contacter le numéro unique de la Région ou le tribunal de commerce. Il y a des solutions comme le mandat ad hoc ou la conciliation qui peuvent permettre d’éviter le pire », a conseillé Xavier Bertrand.
– Le président des Hauts-de-France a annoncé le gel des tarifs des cantines et des TER.
– Pour soutenir l’emploi local et favoriser les petites entreprises, les marchés publics seront attribués par lots : toiture, plomberie, électricité, chauffage…