Régionales : les Verts labourent le terrain

P1030262Tête de liste aux régionales pour Le Rassemblement (EELV, Nouvelle Donne, Parti de gauche/Front de gauche, et Nouvelle gauche socialiste), Sandrine Rousseau est passée par Saint-Quentin le 4 novembre dernier. Celle qui symbolise la rupture avec le PS réfute l’idée que sa candidature puisse affaiblir la gauche et s’offusque d’être obligée de se justifier, argumentant le fait de porter une autre gauche. L’écologiste revendique un projet de transformation économique, social et citoyen, en accompagnant les industries vers la transition écologique par une 3e révolution. Et annonce grâce à celle-ci la création de 50 à 100 000 emplois dans la nouvelle grande région.

L’écologiste accuse par ailleurs le PS de ne plus être de gauche, dénonçant l’échec du gouvernement. En manque de notoriété, Sandrine Rousseau peine toutefois à se faire entendre de la rue. Mais elle veut convaincre ceux qui ont renoncé à s’exprimer par les urnes à se déplacer pour voter les 6 et 13 décembre prochains. Interrogée quant à la position des Verts pour le second tour, la tête de liste EELV refuse de répondre, préférant attendre le soir du 6 décembre.