Qui veut jouer avec Nagui ?

Tous les jours sur France 2, un jeu est devenu, depuis juillet 2006, le rendez-vous incontournable des amateurs de quiz. Il est midi pile et c’est Nagui qui apparaît sur le petit écran pour animer « Tout le monde veut prendre sa place », gros succès cathodique qui rassemble en moyenne 2,25 millions de téléspectateurs (pour 24 % de parts de marché). Le principe ? D’une simplicité confondante : six candidats s’affrontent en répondant à des questions de culture générale. Le meilleur devient alors le « challenger », ce qui l’autorise à affronter, en fin d’émission, le champion en titre dans l’unique but de prendre sa place…

Six candidats par jour, pour une émission diffusée du lundi au dimanche, cela fait à l’année plus de 2 000 « volontaires » à dénicher par la production qui, du coup, n’hésite pas à sillonner les routes de France afin d’organiser des castings. Bonne nouvelle : « Tout le monde veut prendre sa place » fera étape à Saint-Quentin les 2 et 3 juin prochains pour deux séances de sélection. Pour éviter une affluence trop importante, le lieu de rendez-vous ne sera communiqué qu’à ceux qui auront pris soin de s’inscrire auprès de la production (*).
« Nous accueillons en moyenne une centaine de candidats par séance, explique Emilie, de la société Effervescence, qui coproduit le jeu.  Chaque casting se déroule de la même façon : les candidats reçoivent d’abord chez eux un dossier qu’ils remplissent en mentionnant cinq ou six anecdotes les concernant. Puis, sur place, ils doivent passer un test de culture générale, qui compte cinquante questions. Enfin, nous leur posons des petites questions sur leur vie quotidienne, leur métier, leurs passions… Cela nous permet d’identifier ceux qui seront le plus à l’aise sur le plateau, face aux caméras mais surtout face à Nagui. »
Peut-on du même coup être recalé en ayant parfaitement réussi le test de culture générale ? « Cela arrive, confirme Emilie. Certains candidats, excellents au test, peuvent se montrer trop timides ou mal à l’aise pour passer à la télé. Gérer son trac n’est pas toujours facile. »
Quelques conseils, tout de même, pour tenter d’être sélectionné : « Se montrer naturel, de bonne humeur, souriant. On n’est pas là pour faire la tête !, rappelle Emilie. Dans tous les cas, les candidats doivent éviter de se mettre trop de pression. » Et le physique, est-il pris en compte ? « Ah non ! On n’est pas sur TF1 ! On prend les candidats comme ils sont dans la vie, sans tenir compte de leur apparence physique », insiste Emilie. A confirmer sur place les 2 et 3 juin prochains.

(*) Inscriptions sur le site de France 2 (www.france2.fr) ou par téléphone au 01 49 98 26 90.

Laisser une réponse