Pleins feux sur les Carabiniers

Il y avait foule le week-end dernier au stand de tir sportif des Carabiniers Saint-Quentinois. Et pour cause : l’honorable association, qui a fêté l’an passé ses 90 ans d’existence, accueillait une phase régionale des championnats de France des clubs. L’occasion pour les néophytes de découvrir une discipline en plein essor. « Le nombre de nos adhérents ne cesse en effet d’augmenter, précise Sophie Cagniart, la présidente des Carabiniers. Aujourd’hui, nous comptons 240 tireurs dans nos rangs, dont une vingtaine de femmes. » Bref, la balle n’est pas encore dans le camp de la parité ! En revanche, la discipline compte plusieurs cordes à son arc, ce qui en fait tout le charme.
Au préalable, il y a le choix des armes : pistolet, carabine ou arbalète. Vient ensuite celui de la distance : 10, 25, 50 ou 100 mètres. Si la précision est toujours de mise, la rapidité peut elle aussi entrer dans la danse.
Pour franchir le pas, aucun souci : les Carabiniers disposent d’une école de tir, ouverte aux enfants dès l’âge de 7 ans. « Cette année, nous avons une vingtaine de gamins qui s’initient au tir sportif, encadrés par nos moniteurs », note la présidente. Côté budget, on tire… vers le bas ! Pour la licence, comptez 92 € par an, assurance comprise. Quant au matériel, il est prêté par le club. Reste à savoir si l’initiation au tir a des valeurs pédagogiques. « Bien sûr, ça canalise les gamins, ça leur apprend la précision tout en développant leur concentration, estime Sophie Cagniart. Et puis, nos élèves doivent également respecter une certaine discipline puisqu’ils sont soumis à des règles très strictes de sécurité. »
Avec ses deux stands de tir (l’un à l’espace multisports  du faubourg d’Isle, l’autre route de Cambrai), le club est parfaitement armé pour progresser. Au passage, précisons qu’il compte dans ses effectifs Thibaut Sauvage, membre de l’équipe de France de tir au pistolet, qui multiplient les titres depuis l’âge de 13 ans (France, Europe, monde). Un exemple à suivre…

Carabiniers Saint-Quentinois : infos au 03 23 08 13 39.