Planches de salut

De la cage de scène à la charpente, en passant par la machinerie théâtrale, cinq mois de travaux auront été nécessaires pour donner une seconde jeunesse à Jean-Vilar. « Il a fallu restaurer bon nombre d’éléments techniques, dont certains dataient du XIXe siècle et qui étaient très endommagés », précise Marie-Laurence Maître. Au passage, la maire-adjointe en charge de la culture a tenu à rendre hommage à Amédée Zapparata, l’ancien directeur du théâtre qui, peu avant sa disparition en août 2020, avait initié ce chantier de restauration. Les travaux auront notamment permis de refaire à neuf la structure porteuse sur laquelle est appliquée toute la machinerie, à l’image de ces 37 perches contrebalancées qui culminent à une quinzaine de mètres de hauteur et qui servent à manœuvrer les éléments de décor. Coût total du chantier : 486 000 €, dont 40 % pris en charge par la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles).
Après cinq mois de fermeture, le théâtre Jean-Vilar a donc renoué avec le spectacle. Et pour marquer le coup, des visites insolites et gratuites vont être proposées au public jusqu’au mois de mai. Des visites imaginées par Clara Leduc, tout à la fois actrice, metteur en scène et fondatrice de la Compagnie Particulière. Une jeune Saint-Quentinoise qui se sent comme un poisson dans l’eau à Jean-Vilar ! « La première fois que je suis ici montée sur scène, j’avais tout juste 3 ans et c’était pour un spectacle de danse. » Un tourbillon d’années plus tard, la voici aux manettes de ces visites qu’elle a conçues comme une immersion dans l’univers des comédiens mais aussi des techniciens. « L’idée, c’est de découvrir l’envers du décor en pénétrant dans des endroits habituellement interdits au public. » Envie d’en profiter ? Dans ce cas, réservez votre place à la billetterie.
– Visites immersives : les 26 mars, 2 avril et 18 juin (à 15 h et 16 h 30), le 14 mai (à 15 h, 17 h et 19 h). Billetterie : 14, rue de la Sellerie. Tél. : 03 23 62 36 77.