Pas de pétrole, des idées

0B2A8089

Le scientifique saint-quentinois Joseph Davidovits, inventeur du concept de géopolymère et de la chimie de géopolymérisation, docteur ès sciences et professeur des universités, a organisé pour la 9e année consécutive sa conférence internationale du 10 au 12 juillet. Pas moins de 90 scientifiques et ingénieurs d’une trentaine de pays, dont la Chine, la Russie, les USA, se sont retrouvés au campus universitaire. Lundi 10 juillet, après un cours magistral avec démonstrations par le Saint-Quentinois et son fils Ralph, les participants ont assisté mardi et mercredi à une série de conférences. Rappelons que la science des géopolymères vise à préparer l’après-pétrole en remplaçant les dérivés de l’or noir et de la chaîne carbonée par des matières minérales composées de silice et d’alumine : argiles transformés, déchets de centrales thermiques à charbon…
Parmi les applications utilisées à ce jour, la fabrication du ciment qui est aujourd’hui l’une des industries les plus polluantes, le stockage de déchets radioactifs, la fabrication de nouveaux matériaux non inflammables dérivés de l’aéronautique pour le sport automobile et plus particulièrement la Formule 1.
« Depuis 1995, toute les F1 sacrées championnes du monde étaient équipées de nos matériaux », a rappelé le scientifique avec fierté.