Parvis de la gare : ouverture en fanfare !

0b2a3379

Une fin d’après-midi nappée de brume qui, soudain, se retrouve happée par la nuit… Dans ce décor de roman de gare règne une atmosphère à la Conan Doyle. Pour un peu, on s’attendrait à voir surgir une locomotive à vapeur, monstre d’acier prêt à engloutir ces centaines de silhouettes silencieuses massées sur le parvis. Lumière ! A la sortie du tunnel, c’est un XXIe siècle résolument moderne qui nous accueille…

« Enfin nous y sommes ! », s’est félicitée Frédérique Macarez à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du nouveau parvis de la gare. Ce samedi 17 décembre, n’en déplaise à Dali, c’est bien la gare de Saint-Quentin qui faisait figure de centre du monde. Quatre ans de travaux pour un investissement de 12,5 M€. Avec à la clé un parvis flambant neuf, moderne, élégant, pratique dans son usage comme dans son accès. De quoi rendre tout son lustre à la gare de Saint-Quentin qui, au quotidien, accueille pas moins de 4 200 usagers. « Quand on arrive la première fois dans une ville, c’est souvent la gare qui nous en offre la première image, la première impression », insiste le maire. Façon de souligner que Saint-Quentin dispose désormais de la plus belle des vitrines.

Pas étonnant si plusieurs centaines de Saint-Quentinois sont venus, ce samedi, assister à l’événement. Une inauguration ponctuée d’animations avec, en clou final, une projection lumineuse du plus bel effet sur la façade de la gare.

Tous les trains arrivent-ils à l’heure ?  Hélas non. Et Frédérique Macarez a tenu à le souligner dans un clin d’œil à Martin Luther King : « Je rêve de vivre au XXIe siècle. Je rêve de vivre dans un pays moderne où les trains arrivent à l’heure annoncée, propres, chauffés et sécurisés (…). Je rêve de vivre dans un pays où les personnes à mobilité réduite peuvent aller jusqu’aux quais, sans devoir patienter jusqu’en 2022. »

Eh oui, c’est effectivement à cette échéance qu’est prévu un projet d’aménagement des quais de la gare de Saint-Quentin. Un horizon bien trop lointain pour le maire mais aussi pour Xavier Bertrand qui, en tant que président des Hauts-de-France, a annoncé qu’il débloquerait au plus vite les crédits nécessaires au financement de ces travaux d’aménagement. Un chantier estimé à 6 M€, dont la moitié pourrait être prise en charge par la Région. C’est maintenant à la SNCF de se mettre sur les bons rails. Pas question que la gare de Saint-Quentin reste à quai en terme de modernité !