PARVIS DE LA BASILIQUE – Coup d’envoi d’un chantier à 13 M€

Lundi 7 mars, une date à marquer d’une pierre blanche pour Frédérique Macarez qui a vu démarrer ce jour-là le plus gros chantier de sa mandature. Avec le coup d’envoi des travaux, l’aménagement du parvis de la basilique, imaginé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, va enfin entrer dans une phase opérationnelle. « Nous avons 15 000 m2 d’espaces à aménager, rappelle le maire. Mais comme le prévoit la loi, il nous faut d’abord préserver les vestiges de l’Histoire. L’année 2022 sera donc entièrement consacrée aux fouilles archéologiques. » Deux autres chantiers vont également débuter dans la foulée avec la construction de la résidence « Chœur de Saint-Quentin » (groupe Duval) au pied de la basilique et de la résidence « Raspail » (Opal) dans la rue du même nom.
Concernant les fouilles, cinq zones de recherches ont été définies tout autour de la collégiale avec le souci d’éviter trois écueils : « Le temps, l’argent et la vie quotidienne de nos concitoyens. Nous avons la chance d’avoir la DRAC à notre écoute et les archéologues sont déjà sur place. Notre priorité est de limiter les désagréments », insiste Frédérique Macarez. Si une vingtaine de places de stationnement ont été provisoirement supprimées, la municipalité a décidé de rendre gratuit, durant 1 heure, le parking sous-terrain de la place de l’Hôtel-de-Ville. N’hésitez donc pas à en profiter ! Pour l’heure, impossible d’annoncer avec précision à quelle date prendra fin ce chantier de plus de 13 M€. Notez que tout au long des travaux, un « point information » vous attend au Commerce Lab situé au 20, rue Saint-André, à deux pas de la basilique.

Dernière minute… dernière minute…

Commissariat de St-Quentin : 10 policiers en renfort
– « C’est une excellente nouvelle que vient de m’annoncer le ministre de l’Intérieur, se réjouit le maire Frédérique Macarez. Après nos demandes répétées de renforts, Gérald Darmanin a accepté de doter le commissariat de Saint-Quentin de dix policiers supplémentaires au premier semestre 2022. » Une vraie satisfaction pour le maire qui accorde une attention toute particulière à la question de la sécurité : « Ce renfort de dix gardiens de la paix d’ici l’été est extrêmement important. Pour les policiers eux-mêmes, qui manquent cruellement de moyens. Mais aussi et surtout pour la population. Ce n’est pas normal d’avoir des difficultés à obtenir le passage d’une patrouille quand on appelle le 17. » Si Frédérique Macarez salue l’arrivée de ces effectifs supplémentaires, elle n’oublie pas que le commissariat comptait 86 gardiens de la paix en 2016 contre 83 aujourd’hui…
Enseignement : deux bonnes nouvelles !
– L’heure est aux réjouissances du côté de l’école Elisa Aerospace : son Bachelor Sciences et Ingénierie « Industrie des Transports » vient en effet d’obtenir le grade de licence, délivré par le ministère de l’Enseignement Supérieur après un audit favorable de la Commission des titres d’ingénieur.
– Autre bonne nouvelle : après les écoles d’immersion en langue anglaise (Lavisse et Buisson), le projet se poursuit sur l’apprentissage des langues avec l’ouverture en septembre au sein du collège Hanotaux d’une section internationale britannique. Ce qui se traduit par 4 heures d’anglais et 4 heures de littérature en anglais, l’histoire-géo et l’enseignement moral enseignés pour moitié en anglais. Possibilité aussi de présenter la mention option internationale au brevet.