Olivier Jacob, nouveau président de la CCI : « Faire plus avec moins »

CCI jacob

Olivier Jacob, 54 ans, patron d’une société spécialisée dans le conditionnement et la conception d’aérosols, 17 salariés, est le nouveau président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Aisne, 85 personnes réparties sur Saint-Quentin, Château-Thierry, Laon, Soissons, Vervins et un centre de formation, pour un budget  annuel de 8 M€. Rencontre.
Qu’est-ce qui vous a incité à briguer la présidence ?
Olivier Jacob : « J’ai moi-même fait appel à la CCIA lors de la création de mon entreprise. Pour la présidence, j’avais des idées, je me suis dit pourquoi pas ? C’est une grande fierté. »

La chambre est-elle épargnée par les contraintes budgétaires ?
Olivier Jacob : « Non hélas, nous avons perdu 37 % de nos ressources en 4 ans et on nous a prélevé 6,9 M€ sur notre fonds de roulement. Il nous faut faire plus avec moins, c’est un défi. »

Quelles sont les missions principales de la CCIA ?
Olivier Jacob : « Elles s’articulent entre l’accompagnement des porteurs de projets, de la création des entreprises à leur transmission en passant par le développement, la gestion, la réglementation…  A cela s’ajoute un centre de  formation à Laon, qui compte 450 apprentis du CAP au bac +3 avec plus de 90 % de réussite aux examens. Nous sommes un service public. »

Allez-vous mettre en place de nouvelles actions ?
Olivier Jacob : « Outre les opérations « Passion client », « Passion entreprendre » et « La Nuit de l’orientation », nous travaillons sur la robotisation, le digital et internet. Je veux apporter ma vision d’entrepreneur, travailler avec moins de ressources. Les gens doivent faire plusieurs métiers dans la même entreprise. C’est enrichissant pour le personnel qui n’est plus cantonné à une seule tâche. »

Le département peut-il tirer profit de la grande région ?
Olivier Jacob : « Bien sûr, avec son attractivité. Nous voulons faire venir les entreprises chez nous et ne pas les laisser partir chez nos voisins. Nous ne sommes pas très loin de Roissy, de Lille, nous offrons des tas d’avantages et disposons de personnels extrêmement efficaces ».
A noter qu’Olivier Jacob invite les porteurs de projets, commerçants et chefs d’entreprise à ne pas hésiter à se rapprocher de la CCIA.