Ode à la « livre expression »

Dans un pays où la scolarité est gratuite et obligatoire, on recense pourtant 8 % d’illettrés (13 % en Picardie). Un constat d’autant plus alarmant que celles et ceux qui ne maîtrisent ni l’écriture ni la lecture se retrouvent marginalisés… Pour traiter le mal à la racine, le maire de Saint-Quentin a décidé de mettre en place une opération volontariste et originale de promotion de la lecture baptisée « Un livre, un enfant ». Une initiative unique en France ! Jusqu’à l’âge de 3 ans, les enfants qui naîtront  et seront domiciliés à Saint-Quentin se verront offrir un livre chaque trimestre. Ou comment lutter concrètement contre l’illettrisme, avec le concours de l’Education nationale, les libraires de la ville, les entreprises, les maisons de la lecture, la bibliothèque et les associations.
A l’occasion de la première distribution de livres, le 16 janvier dernier, Xavier Bertrand a accueilli Yves Duteil, le parrain de cette opération. « Le livre, c’est l’outil de l’imaginaire, de la création, du partage, de la transmission, l’évasion, la compréhension, a insisté l’artiste. Il nous ouvre au respect… Ne dit-on pas un homme qui meurt est une bibliothèque qui brûle… Le livre a vocation d’éternité, les nouvelles technologies ne le détrôneront pas. »
Xavier Bertrand a pour sa part rappelé sa détermination à valoriser et développer la lecture, évoquant d’autres opérations en direction des autres générations, pour éviter le repli sur soi, antichambre de tous les sectarismes, égoïsmes et individualismes. Et de rappeler que si le rôle de l’Education nationale était d’instruire les enfants, l’éducation relevait d’abord des parents. Avant la distribution des premiers livres, Yves Duteil a conclu en chantant l’importance de se soustraire à l’ignorance.