Nos amies les plantes grimpantes

Selon votre humeur ou vos goûts, de nombreuses variétés de plantes grimpantes sont à votre disposition. Certaines développent un parfum enivrant, d’autres ont une floraison importante, ou bien un feuillage persistant.
A vous de les accueillir suivant l’effet que vous souhaitez.

  • La glycine, qui est souvent reprise sur les tableaux de Monet, apportera l’élégance de ses grappes. C’est une liane vigoureuse qui couvre rapidement les murs et les tonnelles. Sa floraison est abondante en mai.
  • Le chèvrefeuille, à qui on peut attribuer la palme du parfum, est une plante rustique qui demande un minimum d’entretien. Les tiges s’enroulent très facilement autour des branches et tous les supports lui conviennent.
  • Le jasmin nous séduit tous par sa floraison hivernale dès janvier. Malheureusement, il ne s’accroche pas seul sur les murs et doit être palissé régulièrement.
  • La dermatite : la plus connue s’enroule en spirale autour d’un fil de fer, et sa floraison s’étale de mai à septembre. Sa grande vigueur est remarquable.
  • Le polygonum ou renouée du Turkestan est la plus vigoureuse. Les pousses atteignent 4 à 5 mètres en une seule saison ; belle floraison blanche en été.
  • L’hortensia grimpant, plante très vigoureuse au feuillage caduc. Il prospère sur un mur orienté au Nord. Sa floraison est abondante en juin.

A chaque plante grimpantes, son support. Et certaines ont besoin d’aide pour les trouver. Sachez adapter la plante grimpante au support qui va l’accueillir et à l’effet que vous souhaitez donner.

Elie Delval, Président de la Société d’horticulture de Saint-Quentin

Oh Glycine, pâle Glycine, que j’aime tes rameaux tordus,
Tes fleurs où l’abeille butine, et tes longs festons suspendus.
Edmond GRENIER