Mou de l’attaque

L’année 2015 s’était achevée sur les chapeaux de roues avec deux victoires d’affilée face à Denain et Le Portel. L’année 2016, elle, démarre sur des « chameaux de mous » avec, mardi soir (12 janvier) une énième défaite concédée à domicile contre Poitiers. Les 3 premières minutes avaient pourtant bien commencé avec un SQBB flamboyant, menant 5 à 0… Mais bon, l’ennui, c’est qu’un match de basket ne dure pas 3 minutes et que les Poitevins n’étaient pas d’humeur à se laisser tondre la laine sur le dos. « Il faut dire aussi que l’équipe de Poitiers compte dans ses rangs un super joueur, observe Jean-Guy Pellis. L’Américain Darrin Dorsey qui, à lui tout seul, nous a mis 30 points dans la vue. »
Du côté du SQBB, Evans et Odiakosa, pourtant très affûtés lors des dernières rencontres, ont semblé à côté de leurs pompes face à Poitiers, n’engrangeant que 6 points chacun. Inutile donc de se voiler la face : on souffre d’une vraie faiblesse en attaque. « Il nous manque une pointure, un joueur capable de faire la différence et d’être présent dans le money time, confirme Jean-Guy. A une époque, on a eu Jimmal Ball mais depuis son départ, qui commence à dater, le SQBB n’a pas eu de grand shooter. »
Difficile dans ces conditions d’échapper aux montagnes russes et de jouer les premiers rôles en Pro B. Faute de renfort, le coach Jean-Manuel Sousa, devra se dépatouiller avec son effectif. En attendant, son équipe a perdu deux places au classement pour se retrouver 16e. Pas terrible…