MONDIAL DE HAND : une St-Quentinoise au cœur de l’aventure !

13332985_10208766919226078_4902017077298981291_n

 

Folle ambiance au stade Pierre-Mauroy (Lille) où, devant plus de
28 000 spectateurs, l’équipe de France a réussi mardi (24 janvier) le formidable exploit de battre la Suède (33-30), décrochant ainsi son ticket pour la demi-finale du Mondial de hand. Une aventure vécue de l’intérieur par Anne-Claire Boucher, une jeune Saint-Quentinoise de 26 ans.
Technicienne agricole chez Ternoveo mais aussi et surtout joueuse au SQHB, elle s’était inscrite voici quelques mois sur le site de la Fédération française de hand pour être bénévole durant le Mondial. « Après un entretien à Villeneuve d’Ascq avec des responsables de la fédé, j’ai été retenue pour participer, en tant que bénévole, à trois rencontres du Mondial disputées à Lille. » Et c’est ainsi qu’Anne-Claire a mis la main à l’organisation de deux rencontres des 1/8e de finale (France-Islande et Biélorussie-Suède) avant d’assister au choc entre les Bleus et les Suédois. « Pour chaque match, nous sommes environ 200 bénévoles. Pour ma part, je devais gérer les hôtesses d’accueil, les mascottes mais aussi le protocole d’avant-match. »
Mieux encore, pour France-Suède, Anne-Claire a eu l’insigne honneur d’entrer sur le terrain avec les joueurs en tant que porte-drapeau. Au fait, sympas les Bleus ? « Ils ne sont pas trop accessibles mais on arrive tout de même à faire des selfies avec eux », sourit la jeune femme qui a notamment eu la chance de pouvoir approcher Nikola Karabatic et  Michaël Guigou. Reste maintenant à espérer que les Bleus iront jusqu’au bout de la compétition. « J’y compte bien d’autant que j’ai pris des places pour la finale, dimanche à Bercy. » Mais pour cela, il faudra au préalable que les Français terrassent la Slovénie en demi-finale.