Magnolias : un cadeau du printemps

Objet de culte en Chine, le magnolia à feuilles caduques reste aujourd’hui une star dont le succès ne s’est jamais démenti. Tout est noblesse dans cette arbuste. Le magnolia a été introduit en France par le botaniste François Plumier. Il avait remarqué cet arbuste aux Etats-Unis au cours de ses recherches pour de nouvelles plantes pour le compte du roi Louis XIV. Il dédie ce bel arbre au savant Pierre Magnol. Les premiers spécimens arrivèrent à Nantes en 1740. Tout est décoratif dans cet arbre, la couleur foncée de l’écorce, le beau vent du feuillage et surtout les fleurs nombreuses qui donnent leur meilleur effet début avril. Plusieurs exemplaires magnifiques de cet arbre sont visibles dans la ville et les alentours. Depuis quelques semaines, des centaines de boutons ont commencé à prendre tournure avec une couleur rose pâle. Ils donnent l’impression de retenir leur souffle avant d’exploser littéralement pour le plaisir des yeux. Quel spectacle ! Quelle surprise ! Quel cadeau nous offre le printemps avec la floraison des magnolias !
En pleine floraison, l’arbre ressemble à un immense chandelier couvert de centaines de fleurs. Il s’agit de la variété soulangeana qui est la plus hâtive. Le magnolia demande un minimum de précaution quant à l’endroit où il sera planté. De la lumière mais aussi de l’ombre pour ses racines et une terre légère pour ses premières années. Le magnolia peut atteindre 10 mètres de hauteur. Mais rassurez-vous, parmi les nombreuses espèces qui existent, un petit jardin pourra aussi accueillir cette star.

Elie Delval, Président de la Société d’horticulture de Saint-Quentin

« Les fleurs du magnolia ressemblent à de grandes colombes blanches, à l’abri dans les feuilles sombres… »
Victoria SACKWILLE