L’OSQ confirme son statut

L’analyse de André Demoor

« Si deux points pris contre un adversaire du haut de tableau, grâce à ce nul 0-0 à Moissy-Sénart, sont tout à fait mérités, le déroulement du match et son tournant avec l’expulsion de Lebrazi laissant l’équipe à 10 pendant 60 mn, nous laisse à penser qu’au complet, l’issue eut pu être différente et le gain du match possible. En effet, pour l’ensemble des observateurs présents à cette confrontation, les Olympiens se sont créés les meilleures occasions et seul ce coup du sort de la 26e, obligeant le coach à laisser une seule pointe devant, n’a pas permis de concrétiser les occasions que même à 10, les hommes de Montero ont provoqué.
Les coups de boutoir de Moissy en supériorité n’ont pris la défense à défaut que deux fois et c’est alors que « Greg la muraille » est intervenu avec autorité. Les hommes de la cité des Pastels confirment match après match un potentiel intéressant, encore perfectible, ce qui donne des espoirs sur le futur.
Certes, rien n’est acquis mais cet optimisme repose sur des fondements incontournables que sont la qualité de jeu sans cesse affirmée, une solidarité dont on a pu mesurer la profondeur ce samedi de vent contraire, une adhésion sans faille au système mis en place et une joie de jouer qui transpire par tous les pores.
L’OSQ reste dans une dynamique positive et confirme son aptitude à voyager. En attendant, le mot d’ordre du coach reste : « travail et humilité », ce qui est compatible avec l’ambition.

Prochain match :  US Daours – OSQ, dimanche 28 septembre à 15 h (4e tour de Coupe de France).

Face à Moissy, « Greg la muraille »
a permis d’éviter la casse.