L’œil de Mousset

Leçon de morale

A la suite de l’affaire Fillon, les références aux pays scandinaves et anglo-saxons ont été nombreuses, pour vanter leur exemplarité. Une ministre s’est offerte deux barres de chocolat en utilisant la carte de crédit de son ministère : démission ! Une autre a légèrement dépassé le niveau d’alcool permis au volant : démission ! Un sénateur canadien a eu une liaison intime avec sa secrétaire : blâme ! Ceux qui, en France, dénoncent depuis longtemps une perte des valeurs morales, imputée à Mai 68 et à la libéralisation des mœurs, ont tort : il ne fait pas bon aujourd’hui de s’écarter du droit chemin.
Scandale au Rotary
Cette noble association regroupe des gens de bonne tenue. A Saint-Quentin, elle a organisé récemment l’excellent concours d’expression orale. Parmi les candidats, Clovis, du lycée Saint-Jean & La Croix, s’est lancé avec conviction dans une défense de l’identité nationale, le recours à l’autorité et le rejet des immigrés. La salle a frémi un instant et failli basculer. Mais non ! Clovis n’est pas lepéniste, c’est seulement une parodie efficace et réussie, qui a produit le contraire de ce qu’on pouvait craindre. Bravo à lui et à tous les jeunes intervenants !
Théo ce héros
C’est un joli prénom, répété à l’envie depuis son arrestation polémique, dont aucun détail, au centimètre près, nous aura été épargné. Théo, c’est peut-être un prénom que des parents vont donner à leur enfant né ces jours-ci… Théo est le nom de Dieu, en grec. Il n’y a pas si longtemps, la police était applaudie, y compris quand elle manifestait illégalement. Le chanteur anarchiste Renaud embrassait même un flic. Maintenant, les forces de l’ordre sont accusées de violence et de racisme. C’est fou comme une image peut changer en quelques mois !
Plan poisson
L’office du tourisme a publié un catalogue des idées de cadeaux et bons plans dans le Saint-Quentinois. Parmi les suggestions, une a attiré mon attention : se faire nettoyer et masser les pieds par des poissons. Oh ! des tout petits, pas des gros. Il n’empêche que se faire grignoter les orteils par des bêtes, c’est plus stressant que relaxant. Et c’est un peu dégoûtant, pour nos petons et pour les animaux. Mais il paraît que les gens aiment. Quelle époque ! Pourquoi ne pas livrer d’autres parties de notre corps à la poiscaille ? Pour les amateurs, sachez que le « fish spa » est un soin unique à Saint-Quentin. Bonne pêche !