L’œil de Mousset

Election cherche champions
Les élections cantonales auront lieu en mars prochain. Chaque parti va devoir se choisir ses champions, et ça va être coton. L’inoxydable Colette Blériot, UMP, est sortante et de nouveau partante, mais son canton centre est élargi cette fois au canton de Vermand, détenu par la gauche, ce qui rend sa réélection moins évidente. Dans le canton nord, on peut penser que Jérôme Lavrilleux ne va pas se représenter. De toute façon, il a quitté l’UMP, qui devra se donner un autre candidat. A gauche, lors du précédent scrutin, les socialistes avaient été éliminés dès le premier tour et battus par le Front national. Il leur faudra trouver de sacrés champions pour espérer l’emporter ! Gauche ou droite, les uns et les autres auront bien du mérite à se présenter pour siéger dans un conseil général condamné à disparaître. Mais la politique est l’école du sacrifice.

Pas très catholique
Le Secours catholique, qui œuvre pour les plus pauvres, a changé d’adresse : il habite maintenant rue du Chevalier-de-La-Barre. Mais sait-on que ce noble personnage a été, au XVIIIe siècle, torturé, décapité et brûlé pour blasphème et sacrilège envers l’Eglise ? Les laïques aussi ont leurs martyrs. C’est un conseil municipal bien malicieux qui a donné autrefois ce nom à une petite rue dans l’ombre de la basilique, où siège également le presbytère.

J’aime la St-Denis
J’aime les lumières et les couleurs dans la nuit, les reflets de la foire sur les eaux du canal, les odeurs de bonbons, de gaufres et de frites, les cris de joie et de peur des garçons et des filles, les peluches plus grosses que leurs gagnants, les manèges qui envoient au septième ciel, les croustillons qui huilent et sucrent les doigts, les voix nasillardes dans les micros des forains, le tueur à la tronçonneuse qui surgit du train-fantôme, les tout-petits qui pêchent le canard, les plus grands qui tirent sur des ballons, les voix et les musiques qu’on entend jusque dans le centre-ville, tard, au moment de s’endormir, comme si on n’avait pas quitté la foire de la Saint-Denis.

Lazo contre les fachos
Olivier Lazo, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme 02, a créé avec ses camarades un « Collectif de lutte contre l’extrême droite dans l’Aisne », qui rassemble plusieurs associations, syndicats et partis de gauche.  Du travail en perspective, le département étant celui où le FN réalise ses meilleurs scores et détient la municipalité de Villers-Cotterêts.