L’œil de Mousset

Je suis parisien
Berrichon de naissance, Saint-Quentinois d’adoption, je suis aussi parisien par goût. Tout petit, j’aimais déjà Paris, la « ville-lumière » comme l’appelaient les brochures touristiques. Ici, on se sent plus libre qu’ailleurs, peut-être parce qu’on est anonyme. Paris, c’est aussi la beauté, qui attire le monde entier. Ses bâtiments sont chargés d’art, d’histoire et de culture. Rien qu’à marcher dans les rues, on a l’impression de devenir plus intelligent. Je suis plus que jamais parisien, depuis que des barbares s’en sont pris à ce haut lieu de la civilisation et à sa population.

N’ayons pas peur
La raison d’être d’un terroriste, c’est de semer la terreur. Sa victoire, c’est de nous faire peur. Il ne faut pas y succomber. Car il est faux de prétendre que nous serions partout en insécurité. Ce serait faire trop d’honneur aux terroristes que de leur prêter une telle puissance. Leur seule force, c’est la lâcheté : tirer sur des innocents. Ce ne sont pas des soldats, mais des assassins. Ils ont tout un peuple contre eux. La vraie force est de notre côté. Ce n’est pas la cinquième puissance mondiale, disposant de moyens considérables, qui va reculer devant quelques misérables.

Faire la guerre
Nous sommes en guerre, depuis quelque temps déjà.  Mais nous nous en rendons compte maintenant. La guerre, nous n’aimons pas, et nous avons raison parce que c’est horrible, parce que la paix est de loin préférable. Mais il faut la faire, quand nous sommes attaqués, quand des populations dans le monde sont massacrées. Car la justice est supérieure à tout, dans l’action politique. Et la liberté aussi. Faire la guerre, ce n’est pas seulement arrêter les criminels : c’est punir les commanditaires. Nous les connaissons : c’est l’Etat islamique, c’est lui qu’il faut frapper au cœur pour rendre justice aux victimes.

Nos amis musulmans
Daech est une trahison de l’islam, comme l’Inquisition est une trahison du christianisme et Staline une trahison du socialisme. Il existe une grande et belle culture musulmane, qui est partie prenante de la France, de son héritage. La civilisation coranique est une contribution à l’humanité, qui n’a rien à voir avec les barbares qui prétendent parler en son nom. Les blasphémateurs, ce sont eux, ces tueurs qui se réclament d’Allah-le-Miséricordieux. Pensons, en ces jours sombres, à nos compatriotes musulmans, qui souffrent aussi de cette tragédie.