L’œil de Mousset

Tout nu et tout bronzé
De retour de vacances, j’espère que vous n’avez pas cédé à la mode de la peau mate. C’est une frime, pour montrer que vous êtes allés dans les pays où il y a du soleil. C’est une fausse preuve de bonne santé. Surtout, ce n’est pas joli, la couleur crasse. Ce teint ne convient qu’aux aventuriers couillus, qui ne courent pas les rues. Le poulet grillé n’est bon que dans l’assiette. Quand on pense que certains glissent leur corps dans des rôtissoires pour le bistrer… Au méchant bronzage, je préfère la peau laiteuse. Blanc comme un cachet d’aspirine ? Non, comme l’hermine ou la fleur de lys. Que voulez-vous, j’ai des goûts de Moyen Age.

Amour de vacances
Il est arrivé quelque chose d’incroyable pendant ces vacances d’été : un ministre, François Rebsamen, a quitté le gouvernement, pas obligé, pas fâché, sans problème personnel. Alors, pourquoi ? François est tombé amoureux d’une très belle femme, sa ville de Dijon, en quête d’un mari : il en est devenu maire. Entre un ministère et une municipalité, vous choisiriez quoi ? Le portefeuille, bien sûr, le pouvoir, l’Etat, l’influence… Rebsamen a préféré un placard en Bourgogne à un palais à Paris. L’amour rend aveugle.

L’été en campagne
Pas de vacances pour nos candidats aux élections régionales : leur campagne, ce ne sont pas les vertes prairies, les ruisseaux joyeux et les paisibles vaches, mais interventions publiques, distributions de tracts, affichages en vue du scrutin de décembre. Dans notre région, Xavier Bertrand est plus en mode bulldozer que trottinette. A gauche, les écologistes décideront le 12 septembre s’ils s’allieront aux socialistes, demandeurs. Une seule est absente du débat : Marine Le Pen, peut-être en vacances chez son copain Poutine, comme autrefois Georges Marchais sur les bords de la mer Noire ?

Messieurs les présidents
La France est le pays au monde qui a la plus grande variété de fromages et le plus grand nombre de présidents. Autour de nous, il est bien rare de ne pas rencontrer quelqu’un, président de ceci ou de cela. Nous aimons tellement ce titre que nous le diversifions : il y a les présidents d’honneur, les vice-présidents, les présidents directeurs généraux, etc. Dans les nouvelles régions, Manuel Valls a proposé cet été la fonction de « président délégué ». Comme Jésus multipliait les pains, il faut en politique multiplier les pouvoirs, pour satisfaire tous ceux qui ont faim.