L’œil de Mousset

Tournez manège
Aux prochaines cantonales, nous voterons pour des couples, un homme et une femme, ce qui oblige à des mariages politiques. En amour, qui se ressemble s’assemble. Aux élections, c’est le contraire : pour rassembler, il faut être différents. A gauche, il serait bien que l’anticommuniste Michel Garand (PS) fasse candidature commune avec l’antisocialiste Corinne Bécourt (PCF). Mais ce n’est pas gagné. Ou bien que la socialiste Carole Berlemont se marie avec Antonio Ribeiro, du Front démocrate (centre gauche). A droite, si Colette Blériot veut conserver son canton, elle doit tirer le bon numéro. Freddy Grzeziczak pourrait faire l’affaire : il a des ambitions, mais pas de parti, ce qui est embêtant. Paul Gironde, du MoDem, est l’homme qui pourrait convenir à Colette, de l’UMP. En politique, les couples qui durent le plus longtemps sont ceux qui s’entendent le moins.

Maman SNCF
Quand je prends le train pour Amiens, la SNCF me prévient de monter une minute avant le départ, comme si je ne le savais pas. Pendant le trajet, elle m’invite, à travers l’opération « Voisins Solidaires », à pratiquer la « bienveillance » (c’est écrit sur la pochette de mon billet) envers les autres voyageurs. Mais je ne pense qu’à dormir dans mon coin, ou à lire et qu’on me laisse tranquille. A l’arrivée, une voix me recommande de faire attention à la marche quand je descends, avertissement dont je n’ai pas besoin. La SNCF pense à moi, qui n’ai rien demandé. C’est gentil.

Nos talents s’exportent
Si vous êtes à Paris le 29 novembre, allez à 13 h 30 au cinéma près de la bibliothèque François-Mitterrand : le Saint-Quentinois Stéphane Gérard présentera son film « Rien n’oblige à répéter l’histoire », sélectionné par le festival « Chéries Chéris ». Il rejoint ainsi d’autres réalisateurs natifs de notre ville, Félix Letot et Maxence Tasserit entre autres, qui feront à coup sûr parler d’eux sur le grand écran dans les prochaines années.

À votre santé
À l’approche des fêtes, il faut songer aux cadeaux, et c’est compliqué. Autrefois, on offrait un livre, des chocolats et des jouets pour les enfants. Aujourd’hui, on ne sait plus trop. Dans ma boîte aux lettres, j’ai reçu un prospectus avec des idées de cadeaux inattendues : fauteuil releveur, cape chauffante, bouillotte magique, tensiomètre, piluliers, tour de cou, etc. Le cadeau médical, il fallait y penser ! Le Père Noël prend soin aussi de notre santé.

Retrouvez Emmanuel Mousset sur son blog : jaitantdechosesavousdire.blogspot.com