L’œil de Mousset

Scrogneugneu
En décembre, au palais de Fervaques, on met les pieds sous la table et les petits plats dans les grands : 5 000 repas sont servis à l’œil pour nos seniors. L’ambiance est à la fête, les élus serrent des mains et font des bises, on danse et on se fait photographier avec Xavier Bertrand. En souvenir, nos retraités repartent avec un joli cadeau, aux couleurs de la Ville. Ces dernières années, sac à pain, jeu de cartes ou torchon de cuisine ont fait la joie de nos anciens. Mais cette fois, il y a de la déception dans l’air : le cadeau, c’était un simple chocolat, certes précieusement emballé et sans doute d’une saveur incomparable, mais trop modeste au goût des invités. Les gens ne sont jamais contents.

La totale
Les élections départementales, c’est parti ! Pascale Gruny se présente, avec Thomas Dudebout, dans le canton de Saint-Quentin Nord. La toute nouvelle sénatrice UMP a un beau palmarès : conseillère municipale, adjointe au maire, députée nationale, députée européenne. Elle compte bien devenir maintenant conseillère générale. Pour parfaire son CV, il lui restera deux mandats à briguer : élue régionale et présidente de la République. Mais sur ce dernier coup, il y a un autre Saint-Quentinois, copain à elle, en lice.

C’est du lourd
Le Village des métiers d’antan cherche à impressionner son public. Roland Lamy, le président de Loisirs et Traditions, sait qu’il faut innover, voir toujours plus grand pour attirer le client. Dès l’entrée, un wagon de tramway en met plein la vue. Mais l’association va frapper plus fort en début d’année : c’est carrément un bateau qui va être installé, pour illustrer le nouveau thème, la navigation. Pour la suite, je ne vois plus qu’à faire venir un avion ou un sous-marin. Ça doit bien se trouver chez un particulier, non ?

Que fait la police ?
Aurélien Jan, candidat PCF aux élections départementales dans le canton de Saint-Quentin Sud, a apprécié la Grande Parade de Noël, mais s’est soucié des problèmes de sécurité : beaucoup de monde et trop peu de médiateurs, de policiers, de pompiers, s’inquiète-t-il sur sa page Facebook. Et si un accident était arrivé ? Sauf qu’il oublie un élément : les caméras de vidéosurveillance, nos modernes anges gardiens. L’argument va-t-il faire changer d’avis son camarade Olivier Tournay, conseiller municipal et pourfendeur de ce système de protection ? Ce n’est pas certain.

Retrouvez Emmanuel Mousset sur son blog : jaitantdechosesavousdire.blogspot.com