L’essentiel du Conseil municipal

élections 02 10.11.07

Lundi 24 avril, avant d’entamer l’ordre du jour du conseil municipal, Férédrique Macarez a invité les conseillers à observer une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, le policier tué sur les Champs-Elysées parisiens…
– Premier rapport adopté, le contrat départemental de développement local qui permet à la Ville d’obtenir 1,6 M€ de subventions en soutien à des opérations d’investissement. Pas moins de 30 opérations sont concernées, dont des travaux d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, la mise en haut débit des écoles, une maison de services à la population, l’acquisition de matériel pour l’Urban sport et l’école municipale des sports…
– Dans le cadre du dispositif d’aide à l’agencement, l’embellissement et la sécurisation, 23 enseignes se partageront 41 900 € d’aides.
– Une convention d’objectifs et de financement des centres de loisirs a été votée. Celle-ci permettra à la Ville de recevoir de la CAF 105 000 € pour leur fonctionnement. L’an dernier, 634 enfants ont été accueillis à Artois-Champagne, 639 à Neuville et 781 à Europe. Cette subvention représente 45 % du coût de fonctionnement de ces centres.
– La programmation 2017 du contrat de ville en faveur des quartiers prioritaires a été  adoptée. Parmi ces actions : l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie, l’éducation, la lutte contre l’illettrisme, l’emploi, l’insertion, la formation, la prévention santé, la lutte contre la radicalisation… pour un montant total de plus de 1,2 M€, cofinancé par l’Etat, l’Agglo du Saint-Quentinois et les Hauts-de-France.
– L’éducation nationale a décidé la fermeture de l’école primaire Jacques-Prévert (œstres) qui comptait trois postes d’enseignant. Le maire a rappelé la possibilité offerte aux familles pour l’accueil de leurs enfants dans l’établissement de leur choix, et la création d’une école bilingue dotée de deux postes en septembre. Quatre autres suppressions de postes ont été décidées : un à la maternelle Montplaisir, un autre à Paule-Polvent, un troisième à Amédée-Ozenfant-Patriotes, et un dernier à Lyon-Jumentier.
– A contrario, six créations de postes concernent les écoles Paul-Bert, Jean-Macé, Henri-Arnould, Laroche et Lavisse. En outre, trois postes verront le jour dans la cadre du dispositif « Plus de maîtres que de classes » à Aubryet-Desjardins, Fernand-Buisson et Robert-Schuman.