L’essentiel du conseil municipal

Crise sanitaire oblige, c’est une nouvelle fois au palais de Fervaques que s’est tenu, le 15 février dernier, le tout premier conseil municipal de l’année. En guise de mise en bouche, il a d’abord été question des aides accordées aux commerçants et artisans pour les accompagner dans leurs projets de développement. « Pour l’année 2020, nous avons traité 67 dossiers avec à la clé le versement de subventions à hauteur de 109 000 € », a rappelé le maire Frédérique Macarez. En ce début d’année 2021, deux dispositifs sont de nouveau activés : « Fisac Cœur de Ville » et « Saint-Quentin Commerce ». Le premier va notamment bénéficier au Columbus Café en cours de reprise, au restaurant « Le 8 » actuellement en plein travaux ou encore à une bijouterie de la rue des Toiles qui change de propriétaire. Dix autres commerçants vont profiter du second dispositif pour un montant total de 17 200 €. Parmi eux, citons le primeur Aux Quatre Saisons et la Boucherie François, deux enseignes qui ont investi dans de gros travaux d’aménagement.
– Autre sujet à l’ordre du jour : la convention de partenariat passée entre la Ville, l’Etablissement français du sang (EFS) et l’Association Saint-Quentinoise pour le Don de sang bénévole. « C’est un sujet extrêmement important puisque chaque jour en France, 10 000 dons sont nécessaires pour soigner 1 million de malades par an », a souligné le maire. Le partenariat porte notamment sur la mise à disposition de locaux pour la collecte de sang et sur la promotion de celle-ci.
– Autre convention de partenariat, cette fois passée entre la Ville et le Greta Aisne pour l’organisation du « Défi numérique ». Prévue initialement en avril, cette manifestation a été reportée en octobre. Objectif : promouvoir des métiers, des technologies du numérique et des parcours de formation auprès de publics parfois fragilisés.
– 10 000 € : c’est le montant de la subvention exceptionnelle accordée au lycée Colard-Noël pour la construction d’un « pigeonnier contraceptif », destiné à réguler à Saint-Quentin la population de nos amis volatiles (voir p 18).
– La Ville a par ailleurs été sollicitée pour approuver la « déclaration d’Edimbourg » en faveur de la biodiversité.
– Dans un autre domaine, le conseil municipal a adopté la candidature de Saint-Quentin au label « Ville amie des enfants », en partenariat avec l’Unicef. L’idée est ici de mettre en place un plan d’actions 2020-2026 reposant sur les engagements suivants : bien-être des enfants, lutte contre l’exclusion, parcours éducatif de qualité… « Cela fait partie des politiques prioritaires de la Ville », a insisté le maire.
– Dans le même registre, le conseil a approuvé le plan d’actions pour 2021 mis en place dans le cadre du label « Cité éducative » dont bénéficie Saint-Quentin et qui se traduit par une aide financière à hauteur de 750 000 € de l’Etat.