Les Violettes recrutent

Les Violettes de Saint-Quentin ont brillé cette saison en remportant le championnat du comité des Flandres en Fédérale 3. Une première place qui leur a permis de décrocher un billet pour le championnat de France, zone Nord-Est. « Nous avons hélas fini 3e comme l’année dernière. Or, seules les deux premières places sont significatives de montée », indique Renaud Bourdaud’hui, l’entraîneur.
L’équipe des Violettes est née il y a quatre ans sous l’impulsion du président du RCSQ et de l’entraîneur Thomas Mendès. « Nous n’étions que quatre au départ. Aujourd’hui, nous sommes 15 », précisent les joueuses. Un nombre un peu trop juste pour pratiquer correctement le rugby à XV mais suffisant pour celui à 7. « Dans l’idéal, il faudrait être 18 joueuses pour assurer un effectif de 15. »
Le rugby à 7 a la particularité de ne pas avoir de mêlées. « Elles sont simulées et ne servent qu’à engager le ballon. » Les espaces sont aussi beaucoup plus larges. Au sein des Violettes, c’est la camaraderie qui prime. « La troisième mi-temps existe aussi chez nous ! », clament-elles. Les filles ont trouvé leur place dans le club. « On s’entraîne avec les hommes. C’est un avantage. On espère faire mieux l’année prochaine. »
Pour beaucoup, le rugby rime avec bagarre et violence. Des idées reçues selon les joueuses. « Bien sûr, il y a une compétition. On est là pour gagner. Pas pour se taper dessus. » Pour nos lectrices qui auraient envie de s’essayer au rugby, les Violettes s’entraînent au stade Bienfait les mercredi et vendredi de 19 h à 21 h. « Toutes les femmes peuvent venir. Peut importe le gabarit, elles trouveront toujours leur place. »

Contact : 03 23 51 58 20. Reprise à la mi-août.