Les frangines au Splendid

Inséparables depuis l’enfance, Anne Coste et Jacinthe Madelin forment depuis 2014 le duo Les Frangines, un binôme guitare-voix qui produit une pop-folk subtile et mélodique. Portées par le succès de « Donnez-moi », co-écrit avec Vianney, les deux complices ont sorti en mai dernier un nouvel album (« Notes ») à découvrir en live le 16 décembre prochain sur la scène du Splendid. En attendant, Anne nous en dit un peu plus…

Avec Jacinthe, vous n’êtes pas réellement frangines, plutôt sœurs de cœur. Comment vous êtes-vous choisies ?
– Anne : « C’est d’abord une histoire d’amitié qui remonte au collège. On avait alors une douzaine d’années. Tous les jours, on prenait le même train et un matin, Jacinthe est venue me voir en disant :
tu veux pas qu’on soit pote ? C’est comme ça qu’on est devenues super copines. Et ça dure puisqu’on fêtera bientôt chacune nos 30 ans ! »
Votre complicité est évidente mais ça vous arrive de vous disputer ?
– Anne : « Bien sûr ! On est copines mais on est aussi collègues puisqu’on travaille ensemble. Et ça n’est pas toujours évident. On n’a pas toujours les mêmes envies ni les mêmes attentes, mais notre grande force, c’est qu’on arrive toujours à se parler, quels que soient les problèmes. »
Votre musique est plutôt « feel good » mais la crise sanitaire semble avoir donné un ton plus grave à votre nouvel album…
– Anne : « C’est vrai que cet album est un peu plus introspectif que le premier. Mais les bonnes vibrations sont tout de même au rendez-vous. »
Sur cet album, vous rendez hommage à la fois à Notre-Dame et Joe Dassin. Quel grand écart !
– Anne : « Tous les deux ont en commun d’être des piliers, l’une de notre patrimoine et de notre histoire, l’autre de la chanson française. Finalement, ils ne sont pas si éloignés (rires) ».
Vous avez collaboré à plusieurs reprises avec Vianney, dont l’ombre bienveillante semble planer sur vous…
– Anne : « Pour nous, Vianney est à la fois un grand frère et un copain, quelqu’un qu’on admire et avec lequel on s’entend bien. C’est une vraie chance de l’avoir rencontré. »
Ça donne quoi les Frangines sur scène ?…
– Anne : « De bonnes vibes, une ambiance familiale. On aime bien que toutes les générations viennent nous voir en concert. L’idée est d’apporter de la joie et de la bonne humeur, avec une petite touche de profondeur…. »  B.D.
En concert vendredi 16 décembre à 20 h au Splendid. Tarifs : 34 à 43 €.