Les femmes à l’honneur

A l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, programmée ce jeudi 8 mars, Frédérique Macarez mettra à l’honneur dix femmes et deux hommes au comportement exemplaire. Des Saint-Quentinoises et Saint-Quentinois qui se distinguent au quotidien dans leur engagement respectif dans les domaines de la santé, associatif, culturel, juridique, professionnel et sportif. Cette réception dans la salle des mariages de l’hôtel de ville (18 h 30) sera suivie à 20 h au conservatoire de musique d’un ciné-débat animé par Sarah Briand, auteur de la biographie « Simone, l’éternelle rebelle ». Le débat sera précédé de la projection du téléfilm « La loi, le combat d’une femme pour toutes les femmes ». Un film qui retrace les quatre jours de combat à l’Assemblée pour faire légaliser en 1974 l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Rencontre avec deux battantes

Mélisande Routier
Sur les chapeaux de roues !
– Directrice de la concession Toyota Saint-Quentin du groupe Gueudet depuis le 1er août 2015, rien ne prédestinait cette jeune femme à l’automobile. Esthéticienne de formation, elle se tourne rapidement vers le marketing où le hasard des rencontres la conduit en 2011 vers l’automobile. Commerciale chez Toyota, vite remarquée pour ses qualités professionnelles, Mélisande Routier devient directrice de la concession quatre ans plus tard. A la tête d’une équipe de 14 personnes, elle commercialise une gamme de véhicules essence, diesel et hybrides, de la petite citadine au 4×4 en passant par la voiture de sport avec la GT86. « Tout est possible avec volonté et détermination », confie celle dont la fierté est de compter dans sa gamme la Yaris, le véhicule le plus produit dans l’Hexagone.

Christine Guisnet Meyer
Une retraitée infatigable
– Officiellement retraitée, ancienne directrice d’école durant 23 ans à Grugies, Christine Guisnet Meyer se qualifie elle-même d’hyperactive. Eté comme hiver, elle cumule les activités avec une passion sans commune mesure. Guide conférencière aux Amis de la Basilique, vacataire pour l’office de tourisme et le service architecture et patrimoine de la Ville, présidente des Enfants du théâtre, membre des Elysiks, du jeune ballet de Picardie, ancienne présidente de l’Atelier chorégraphique, responsable des spectacles au théâtre Jean-Vilar pour le Téléthon… L’origine et les motivations de cette fougue ? « J’étais l’aînée de cinq enfants, mes parents travaillaient, il fallait aider. J’ai toujours aimé le contact, transmettre mes passions, c’est sans doute mon côté instit ».