Les animaux rois au parc d’Isle !

Après avoir exploré en 2014 différentes pistes de réflexion pour la création d’un parc animalier au cœur du parc d’Isle, le projet prend forme. L’an dernier, celui-ci avait évolué avec l’ouverture d’un salon de thé, d’un boulodrome couvert et la création de nouvelles places de parking. Cette année, de nouveaux travaux vont débuter. Ils préfigurent un plan de réaménagement global prévu sur cinq ans.
Avant le printemps, une volière destinée aux perruches et autres perroquets sera installée avant l’accès à la fermette. Cette dernière sera réaménagée pour offrir davantage de visibilité avec notamment l’agrandissement des enclos réservés aux animaux, le déplacement de certains d’entre eux et la modification du cheminement des visiteurs. Lesquels disposeront d’un nouveau parcours leur offrant une proximité accrue avec les animaux, avec notamment un passage au cœur même du nouvel espace réservé aux chevrettes. Celui-ci permettra aux enfants d’approcher et caresser les animaux. Un vrai bonheur pour les jeunes citadins ! Autre nouveauté de ce parcours, un accès aux postes d’observation des marais d’Isle. Une innovation qui permettra aux amateurs de la faune et de la flore d’assouvir leur soif de connaissances. Autre changement : l’aire de jeux située à proximité de l’entrée de la fermette se verra dotée d’équipements sur le thème du parc animalier. Des nouveautés qui devraient être accessibles au public dès cet été. Enfin, un enclos sera créé pour accueillir dès l’an prochain chameaux et dromadaires. Le parc animalier, dont l’accès restera gratuit, s’enrichira dans les années à venir de différentes espèces : singes, pandas roux, porcs-épics, suricates. De quoi donner un petit air exotique au parc d’Isle.

Un parc à chèvres permettra aux enfants d’être au plus près des animaux…

Le parc d’Isle en chiffres

  • 12 hectares : sa superficie totale.
  • 2 hectares sont réservés à la fermette.
  • 6 hectares : la surface totale qui sera réservée au parc animalier.
  • 100: le nombre d’animaux actuellement présentés, pour 30 espèces domestiques différentes : lapins, chèvres, moutons, poules, canards, pigeons,  paons, oies, bœufs et vaches highland cattle.
  • 2 : le nombre d’espèces non domestiques (wallabis et émeus).
  • 600 000 : le nombre de visiteurs comptabilisés l’an dernier.
  • 3 075 : le nombre de navigation sur le marais en bacôves.
  • 25 000 : le nombre de visiteurs accueillis à la Maison de l’environnement.
  • 200: c’est le nombre d’animaux sauvages victimes d’accidents ou de malveillances accueillis et soignés chaque année au centre de sauvegarde avant d’être relâchés.

L’an prochain, dromadaires
et chameaux feront leur arrivée…